Sécurité

Terrorisme: la secte Boko Haram fait encore parler d’elle

Au moins 14 personnes ont été tuées samedi 23 mars, le soir, dans une série d’attaques effectuée par des éléments de Boko Haram, dans quatre localités du sud-est nigérien, près du Nigeria, selon le nouveau bilan.

En plus de la tuerie, les terroristes ont kidnappé deux femmes et incendié un marché local dans la région de Diffa, la région nigérienne voisine du berceau de Boko Haram dans le nord-est du Nigeria. Plusieurs maisons ont été également brûlées par les jihadistes de Boko Haram.

Malgré la présence militaire et les Forces de défense et de sécurité (FDS), les assaillants pénètrent au Niger « en traversant à pied ou à dos de cheval » la Komadougou Yobé, rivière-frontière naturelle entre le Niger et le Nigeria.

A Lire Aussi

Sri Lanka – Messe de Pâques: plus de 200 morts après des attaques meurtrières des églises

Vincent DEGUENON

Afrique de l’Ouest: mobilisation simultanée de 7 pays pour stopper les groupes terroristes

Vincent DEGUENON

Libye: le gouvernement de Tripoli appelle l’Algérie à l’aide

Modeste Dossou

Terrorisme: le groupe Etat Islamique revendique sa première attaque en RDC

Modeste Dossou

Libye : la France accusée de jouer double jeu, Tripoli suspend ses relations avec Macron

Modeste Dossou

Libye: le Niger et le HCR apportent leur aide aux civils

Modeste Dossou

Laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et afin d’améliorer l’expérience de nos utilisateurs. En cliquant sur ”J’accepte”, vous acceptez l’utilisation des cookies. Vous pourrez toujours les désactiver ultérieurement. Si vous supprimez ou désactivez nos cookies, vous pourriez rencontrer des interruptions ou des problèmes d’accès au site." Accepter En Savoir Plus