Soudan: le président ordonne la libération de femmes prisonnières politiques

Vendredi, le président soudanais a ordonné la libération de toutes les femmes détenues alors que des manifestations sont en cours dans le pays. Une décision qui intervient le 8 mars, journée internationale de la femme.

S’exprimant lors d’un rassemblement politique dans la capitale, Khartoum, Omar al-Bashir a annoncé qu’il avait chargé le chef des services de renseignement du pays de libérer toutes les prisonnières politiques.

«Nous avons ordonné au chef des services de renseignement, Salah Gosh, de libérer toutes les femmes détenues sans délai», a déclaré Bashir.

En janvier, le ministre de l’Intérieur, Ahmed Bilal Osman, a déclaré qu’environ 800 manifestants avaient été arrêtés mais environ 160 ont été libérés le même mois. Bashir s’est également engagé lors du rassemblement à mener à bien la réforme économique. Des milliers de femmes ont manifesté jeudi dans la capitale pour marquer la Journée internationale de la femme. Des manifestations qui auraient eu un regard favorable le lendemain, journée dédiée à la célébration de la femme. Des centaines de personnes ont également organisé des manifestations après les prières du vendredi, appelant Bashir à se retirer.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus