MoovInter

[Opinion] « J’ai envie de dire merci à la CENA! »

Le Bénin est éprouvé par la nécessaire réforme de son système partisan… Mais, quand “le vieux monde se meurt, le nouveau monde tarde à apparaître et dans le clair-obscur surgissent les monstres” (A. Gramsci)

Tout le monde semble s’accorder au sujet de l’impératif qu’il y a de réformer notre système partisan afin de guérir des déviances constatées qui rendent notre démocratie inutilement coûteuse et surtout stérile des fruits escomptés pour un développement durable et partagé.
Mais chacun voudrait une réforme qui arrange ses calculs politiciens sans déranger ses intérêts et avantages acquis.
C’est à l’aune de ce grand écart que nous pouvons décrypter la situation de crise de croissance politique dans laquelle nous ont entrainé les responsables des partis politiques, sans verser dans des querelles de chapelles, propres aux échanges souvent sans nuance qui abondent à ce sujet sur la toile.

--- Publicité---

Nous étions de toute évidence face à une impasse quant à l’inclusivité du scrutin des prochaines législatives. Mais il faut reconnaître ou admettre que la décision de la CENA (qui aux termes de son examen des dossiers à elle parvenus dans le délai, n’a qualifié que deux des nouveaux blocs politiques) a le mérite de mettre les acteurs politiques devant leurs responsabilités. En cela on peut dire qu’à quelque chose malheur est bon.

‪Les échanges entre le Président de la République et les représentants des partis politiques laissent perplexe sur le niveau d’exigence et le long chemin pour accéder à un fonctionnement simplement normal et sans lequel il n’y aura pas de développement. Le diagnostic posé hier par le Président de la république est lumineux de justesse. Les réformes engagées sont nécessaires et il faut trouver la bonne formule entre aller vite et aller loin…‬

‪En cela, la présente crise est normale voire même salutaire.‬
« La crise est le moment où l’ancien ordre du monde s’estompe et où le nouveau doit s’imposer en dépit de toutes les résistances et de toutes les contradictions. Cette phase de transition est justement marquée par de nombreuses erreurs et de nombreux tourments. » (A. Gramsci)
Cependant, ce philosophe italien du siècle dernier a aussi averti:
Quand “le vieux monde se meurt, le nouveau monde tarde à apparaître et dans le clair-obscur surgissent les monstres.”

‪Je ne pense pas que ce soit le moment de faire la politique de la chaise vide. Espérons que la sagesse prévaudra de part et d’autre du spectre politique, dans l’intérêt de notre pays.

Par Luc Gnacadja

--- Publicité---

6 commentaires
  1. MAX LA MENACE dit

    MERCI POUR LA CLAIRVOYANCE ET VIVE LE BENIN POLITIQUE REFORME.

  2. Bello dit

    Très bonne réflexion en effet..

  3. Namonde Antoine dit

    Le propre des d’intellectuels tarés du Benin, c’est de faire de l’enrobage et de l’équilibrisme, pour dire sans dire, pour ne pas faire et pourtant dire qu’on a fait, pour être absent et faire croire qu’on est quand même présent.
    Le chef saura reconnaître ses vrais soutiens, clairement engagés, tandis que l’opposition saura compter ses vrais membres.
    Le reste appartiendra aux monstres du clair obscur.
    Salut!!

    1. Mariusben dit

      C’est comme cela que le Bénin n’avancera que difficilement. La réflexion de cet auteur est claire et limpide et même salutaire pour la démocratie béninoise. Mais vola qu’il est déjà accusé d’équilibriste, d’enrobeur. Il est déjà traité de tous les noms d’oiseau. Voulons nous réellement avancer?

  4. Valentin dit

    « J’ai envie de dire merci à la CENA! »
    La décision de la CENA a le mérite de mettre les acteurs politiques devant leurs responsabilités. En cela on peut dire qu’à quelque chose malheur est bon.
    Mais ce qui est constater est que chacun voudrait une réforme qui arrange ses calculs politiciens sans déranger ses intérêts et avantages acquis.
    Quelqu ‘un a pu faire sotir a chacun des acteurs politiques ce qu’il pense tout bas.
    En cela nous vous en remercions Mr Luc Gnacadja. Merci et mille fois merci

  5. Gerard5567 dit

    Avant de dire merci à la CENA, il faudrait d’abord vérifier la qualité de son travail puisque d’aucuns le mettent en doute.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. AccepterEn savoir plus