MoovInter

Mouvement de soutien aux gilets jaunes en Iran

En signe de soutien au mouvement de contestation sociale des Gilets Jaunes, un groupe de jeunes étudiants iraniens se sont rassemblés devant l’ambassade de France à Téhéran et ont commémoré le souvenir des victimes.

Se donnant rendez-vous le jeudi 14 mars devant l’ambassade de France à Téhéran pour annoncer leur soutien aux Français, des Iraniens ont exprimé leur désir de partager inconditionnellement avec ceux en quête de liberté, les riches expériences de combat qui ont mené à la victoire de la République islamique d’Iran ayant fêté récemment son 40ème anniversaire.

---Publicité---

Évoquant l’accueil chaleureux réservé il y a plus de 40 ans par les Français au leader de la Révolution islamique, Imam Khomeini alors en exil dans ce pays, les manifestants ont allumé des bougies pour annoncer leur sympathie aux familles des victimes françaises qui s’étaient levées pour dénoncer les injustices et les cruautés du gouvernement d’Emmanuel Macron. Les manifestants iraniens ont scandé qu’un gouvernement arrogant qui n’entend pas la voix de son peuple est voué à l’échec.

Ces Iraniens ont notamment recommandé à Emmanuel Macron de renoncer à ses démarches cruelles à l’égard des protestants mais de concéder aussi à la demande légitime du peuple français avant de subir le même sort que le régime Pahlavi.

Depuis le mois de novembre, les villes situées dans tous les coins de la France sont chaque samedi le théâtre d’affrontements qui opposent les forces de l’ordre au peuple qui manifeste pacifiquement pour dénoncer le capitalisme et le libéralisme du gouvernement soumis à l’ordre de Washington. S’étant soldée par la mort de 12 personnes, la violence policière en France a laissé aussi jusqu’à présent 2 000 blessés, 22 yeux crevées, 5 mains arrachées, 8 000 gardes à vue et 1 500 condamnations en comparution immédiate. Ce n’est pas rien pour un État qui se dit le plus grand défenseur des droits de l’Homme. La France est à présent confrontée à la réclamation de la haute-commissaire aux droits de l’homme de l’ONU, Michelle Bachelet qui demande une enquête approfondie sur les violences policières commises en France depuis le mois de novembre.

---Publicité---

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Dans le Flux de l'actualité

People

Prince William: sa prétendue maîtresse, Rose Hanbury à deux doigts du divorce

Rose Hanbury, la prétendue maîtresse du prince William est de plus en plus désespérée et seule. Plus rien ne va pour elle depuis l'annonce de sa supposée liaison avec le prince William futur roi d'Angleterre. Au Royaume Uni, après les rumeurs sur…

Monde

Décès de Mohamed Morsi: la réaction du président Recep Tayyip Erdoğan

La mort en détention de Mohamed Morsi à provoqué une vague de réactions à travers le monde. Dans une intervention…

Mercato – Real Madrid : Zidane et Pogba, bientôt un défi historique?

De retour au banc des merengues Zinedine Zidane entend remobiliser sa troupe pour décrocher de nouveaux titres. Et…

Côte d’Ivoire: sous menace d’arrestation, Henri Konan Bédié défie une nouvelle fois Ouatarra

Menacé de toute part, l’ancien président ivoirien Henri Konan Bédié est de retour à Abidjan. Le natif de Daoukro…

Sénégal – Accusations de BBC: la Chambre Africaine de l’Energie brise le silence

La Chambre africaine de l'énergie (EnergyChamber.org) s’est prononcée sur l’affaire portant révélations de la BBC…

Les États-Unis envoient des troupes au Moyen-Orient, l’Iran ne « veut pas la guerre »

Les Etats-Unis vont envoyer 1.000 soldats supplémentaires au Moyen-Orient. Dans le même temps, le président…

Attribution de la Coupe du monde 2022 au Qatar: Michel Platini placé en garde à vue

Comme l'a révélé Mediapart, l'ancien président de l'UEFA Michel Platini a été placé en garde à vue ce mardi 18 juin…

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. Accepter En savoir plus