Kenya: quand les femmes s*xuellement affamées menacent

Les femmes kényanes habitant dans la région de Kiambu ont menacé de déserter le lit conjugal si les hommes sont incapables de les mettre enceinte. Décidément, chaque pays a ses réalités.

Alors qu’en Chine, les femmes sont devenues des denrées rares au point où les hommes économisent leurs ressources pour s’acheter des poupées sexuelles, au Kenya par contre, c’est le caractère anti-sexuel des hommes qui est pointé du doigt, tout au moins ceux de la région de Kiambu.

En effet, plusieurs femmes de cette localité ont manifesté leur mécontentement sur certains faits qui les inquiètent depuis peu. Selon elles, les hommes ont échoué dans leur tâche conjugale puisqu’ils sont devenus incapable de les enceinter. Les manifestantes indiquent que seul un petit nombre de femmes nouvellement mariées sont enceintes alors que le reste de la majeure partie ne voit pas leur rêve d’avoir un bébé réalisé depuis que les hommes ont échoué dans ce domaine.

« Si vous vous promenez dans ce village, vous trouverez tant de jeunes femmes mariées, mais seulement quelques-unes sont enceintes! Nous sommes affamées par ces gens qui mettent un pantalon se faisant appeler les hommes », a dit Nancy Wangari, l’une des manifestantes. Ces femmes ajoutent que la tendance s’est aggravée avec un taux de plus en plus élevé de consommation d’alcool par leurs maris. Elles ont menacé de se déplacer en dehors de Kiambu à d’autres comtés où ils peuvent trouver de vrais hommes qui ont du poids entre les jambes pour leurs donner des enfants.

Elles ont même demandé au gouvernement de promulguer des lois du travail strictes et contraignantes en ce sens avec des heures d’ouvertures et de fermetures bien définies afin que les hommes rentrent à la maison à temps pour accomplir leurs devoirs conjugaux.

3 commentaires
  1. fabrice dit

    c’est intéressant

  2. Ledoux dit

    Si leurs hommes consomment l’alcool, alors faut pas qu’elles attendent quelques choses d’eux.

  3. Sagnin dit

    Si elles sont affamées de sexe elles n’ont qu’à donc se déplacer vers Ghana Mali Niger côte d’ivoire et Burkina tout sa va finir.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus