Guinée-Bissau: le parti au pouvoir gagne les législatives, une coalition parlementaire attendue

Le PAIGC a obtenu le plus grand nombre de sièges lors des élections législatives en Guinée-Bissau, mais il devra composer avec d’autres partis pour obtenir la majorité. Le parlement est bloqué dans une impasse depuis quatre ans et les citoyens espèrent un changement.

Le parti au pouvoir en Guinée-Bissau est sorti vainqueur des élections législatives du week-end dernier. Cependant, il devra obtenir un accord avec les plus petits partis afin de gouverner avec une majorité au parlement. Le PAIGC, le parti africain pour l’indépendance de la Guinée et du Cap-Vert, a remporté 47 sièges sur 102, selon les résultats provisoires publiés mercredi par la Commission électorale nationale. Plus tôt mardi, le parti avait réussi à forger un accord pour former un gouvernement avec d’autres partis qui détiennent sept sièges.

Les habitants de la petite nation d’Afrique de l’Ouest se sont rendus aux urnes le dimanche 10 mars pour élire un nouveau parlement. Le parlement actuel est bloqué dans une impasse depuis quatre ans, après le limogeage par le président José Mario Vaz du Premier ministre Domingos Simoes Pereira, ancien président du PAIGC. Depuis lors, Vaz a nommé une série de premiers ministres, bien qu’aucun d’entre eux n’ait réussi à obtenir un soutien suffisant pour maintenir une majorité parlementaire. Le parti au pouvoir, le PAIGC, a presque toujours dominé la politique en Guinée-Bissau depuis l’indépendance du pays en 1974. Les deux autres principaux partis sont le Parti pour le renouveau social (PRS) et le nouveau parti dissident du PAIGC, le Mouvement pour le changement démocratique (MADEM).

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus