[Exclu] Rejet de la liste de Moele-Bénin par la Céna, voici ce que compte faire Jacques Ayadji

Ce mardi 05 mars, la Céna a rendu son verdict après l’étude approfondie des dossiers de candidature des partis politiques pour le compte des législatives du 28 avril prochain.  Ainsi, au nombre des sept (07) partis politiques qui ont fait enregistrer leurs dossiers, seulement deux ont pu tirer leur épingle du jeux. Contacté par Benin Web TV, Jacques Ayadji, président de Moele Bénin, un des cinq partis dont les dossiers ont été rejetés, s’est dit surpris par la décision de l’institution, mais en prend acte.

Joint au téléphone par le rédaction de Bénin Web TV, Jacques Ayadji veut garder toute sa sérénité malgré l’annonce du rejet de sa liste par la Céna, l’institution en charge des élections au Bénin. « Nous pensions avoir déposé un dossier sans tâche, un dossier que la Céna a examiné sommairement devant nous pour voir sa complétude et c’est à son issue que nous avons reçu un récépissé provisoire qui certifie que nous avons remis un dossier complet », a d’abord laissé entendre Ayadji. Mais malheureusement, déplore-t-il, « il se fait qu’après son analyse approfondie, la Céna vient de rendre publique une décision portant rejet de notre rejet ». Une décision pour laquelle Jacques Ayadji dit ne pas encore détenir les motifs.

Aller aux élections n’est pas une fin en soi

Pour le président du Moele-Bénin, dès réception des motifs du rejet de sa liste, son équipe et lui procéderont à son étude  pour décider de la conduite à tenir. « Si ces motifs sont valables pour nous, nous allons en prendre acte et nous mettre à préparer les élections communales et locales de 2020 et législatives de 2023. Mais si ces motifs ne sont pas valables pour nous, nous allons utiliser les voies de recours prévues par les textes. »

De toute façon, si la décision finale est que Moele-Bénin ne participe pas aux élections législatives de 2019, eh bien, le ciel ne va pas tomber sur la terre. Nous sommes un jeune parti, un parti destiné à vivre longtemps et à vivre dans tout le pays, et donc nous n’allons pas nous décourager pour cela.

Jacques Ayadji

Le PRD, un fouteur de trouble ?

L’une des causes ayant engendré le rejet de la liste du Moele-Bénin par la Céna est sans doute la présence du nom d’une même personne tant sur la liste du PRD que sur celle du Moele-Bénin. Un fait auquel le président du Moele-Bénin a tenu à apporter des éclaircissements. « Vous pensez que nous avons fait tout ce travail, (faire des installations dans tout le pays, aller conquérir des électeurs en France et planifier la même chose aux Etats Unis, mettre des coordinations en place) juste pour créer des problèmes au PRD ? », s’est interrogé Jacques Ayadji avant de poursuivre: « On ne peut pas se permettre  de prendre 3 millions chez chacun de nos candidats titulaires, à verser 249 millions dans les caisses de l’Etat pour ne qu’aller éliminer un parti ».

Pour lui, les Béninois doivent arrêter de dire certaines choses surtout que « si quelqu’un a crée de problème entre le Moele-Bénin et le PRD, c’est le PRD« . Et pour cause,  explique Jacques Ayadji,  » celui que nous avons positionné est le coordonnateur communal de Moele-Bénin à Péhunco. Si nous prenons le premier responsable de notre parti d’une localité et que nous le positionnons sur une liste et qu’il se retrouve sur une autre liste, la bonne foi est de notre côté. »

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. Accepter En savoir plus