Enquête sur le crash d’Ethiopian Airlines: les boites noires en étude à Paris 

Après le drame d’Ethiopian Airlines dimanche 10 mars dernier avec un lourd bilan de 157 morts, les autorités Ethiopiennes continuent de rechercher les causes d’un tel crash qui a touché 35 différentes nationalités.

Selon un porte-parole de cette compagnie relayé par l’AFP, Ethiopian Airlines ne pourra pas analyser les boites noires fautes de moyens techniques. «Nous n’allons pas analyser les boîtes noires car nous n’en sommes pas capable. Elles ont un nouveau software que nous ne pouvons pas lire». Il a ajouté ne pas savoir quel pays prendrait en charge leur décryptage, qui doit aider à définir les causes de l’accident. Asrat Begashaw, un porte-parole d’Ethiopian Airlines, avait indiqué que les boites noires seront envoyées en Europe, dans un pays qui n’avait pas encore été choisi. L’Ethiopie ne dispose pas de l’équipement nécessaire à leur lecture.

Le choix porté sur Paris

Avant le choix de la capitale française, le nom de l’Allemagne avait été évoqué. Mais ceux-ci ont décliné l’offre selon le porte-parole. Depuis ce matin, les boites noires du Boeing 737 MAX 8 d’Ethiopian Airlines qui s’est écrasé dimanche sont actuellement à Paris au bureau d’enquête sur les accidents aéronautiques français. Pour l’heure, le bureau estime que seuls les responsables d’Ethiopian Airlines même se chargeront de communiquer sur l’évolution des enquêtes.

Des heures sombres pour le Boeing 

Face à la pression venue de toute part, le président Donald Trump a décidé aussi d’immobiliser le boeing 737MAX8. L’UE  l’avait déjà interdit dans son espace aérien il y a trois jours. Sur le continent africain, de pareilles décisions ont été prises. Des raisons qui font vivre à l’entreprise américaine, l’une des heures les plus sombres de son histoire. Dans des circonstances similaires, un avion du même type de la compagnie indonésienne Lion Air s’était écrasé au large de l’Indonésie, faisant 189 morts.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. Accepter En savoir plus