Côte d’Ivoire: pour une modique somme, elle tue un homme d’un coup de ciseaux

A Abidjan dans la commune de Marcory, le week-end dernier s’est achevé par un drame qui restera gravé dans les mémoires. Ce dimanche 17 mars, un jeune homme a trouvé la mort des suites d’un coup violent de ciseaux reçu  dans une altercation avec une jeune fille reconnue pour son sang-froid.

Selon les informations relayées par les médias, ‘’manger à crédit’’ fait partir des réalités de tous les jours au sein de la population des quartiers de la ville d’Abidjan. Selon les différents recoupements des propos des témoins de la scène, c’est ce phénomène ‘’manger à crédit’’ qui est à l’origine de ce drame survenu dimanche 17 mars 2019 à Marcory Sicogi où un jeune homme du nom de Serge, âgé de la trentaine est passé de vie à trépas.

D’après les explications, Monsieur Serge, communément appelé ‘’Sergent’’ , un jeune coiffeur très habitué des boissons frelatées, devait la modique somme de deux cents francs (200f) CFA depuis plusieurs jours, à sa voisine, vendeuse d’aloco. Ce dimanche matin, alors que notre ‘’Sergent’’ flânait aux environs de 10 heures du matin dans le quartier, après s’être sûrement enivré, il fut interpellé par la sœur cadette de la vendeuse pour qu’il s’acquitte enfin de cette modique somme.
Mais cette discussion qui a eu lieu au domicile de cette dernière nommée ‘’Patrice Ahui’’ a très tôt tourné au vinaigre. Celle qui est bien reconnue pour son flegme, a cette fois-ci vite perdu patience et s’est saisi d’une paire de  ciseaux avec laquelle elle porte un coup fatal au jeune coiffeur serge qui l’importunait selon les propos rapportés par les témoins.  Le sang qui giclait du cou de la victime  a obligé les témoins de la scène à le transporter d’urgence avec un taxi dans une clinique pour les soins . Mais malheureusement pour lui, il n’a pas pu atteindre le lieu de soins avant de s’éteindre.

Pour Patricia Ahui, c’est déjà l’irréparable qui est commis,  âgée seulement d’une vingtaine d’année, elle s’est aussitôt rendue au 26ème arrondissement de Police pour faire une déposition. Elle fut conduite en fin de soirée au poste de la police criminelle, où elle séjourne actuellement pour les besoins d’enquêtes.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus