Côte d’ivoire : ce que Adrienne pense de Gohou Michel

La comédienne ivoirienne Adrienne Koutouan qui sera célébrée le 30 mars  2019 pour ses 30 ans de carrière a fait des confidences sur son compatriote et ami Gohou Michel.

Tous sont unanimes sur le talent d’Adrienne Koutouan qui réunira une fois de plus, ses fans à la 4000 places au Palais de la Culture à l’occasion de la célébration de ses 30ans de carrière. Pour la comédienne « Michel Gohou, c’est quelqu’un avec qui j’ai voyagé récemment. Il m’a tellement fait rire dans l’avion que je ne le vous le conseille pas comme voisin.

Côte d’ivoire : ce que Adrienne pense de Gohou Michel - Bénin Web TV
Michel Gohou @ AfriZap

Je vous assure que ce gars est très « bête » (Ndlr : drôle) rire. Et je vous conseille de ne pas vous asseoir auprès de lui dans l’avion. Car il vous fera rire jusqu’à mourir de rire… Nous nous entendons très bien comme bon nombre d’artistes d’ici et d’ailleurs… . a-t-elle confié à propos de ses rapports avec Michel Gohou.

En ce qui concerne le mari de cléclé dans la série ma famille, Michel Gohou Doukrou est né le 18 mars 1959  à Gagnoa en côte d’Ivoire, est un acteur, réalisateur, producteur, et scénariste ivoirien. Gohou est , né d’un père ivoirien et d’une mère burkinabé. Michel Gohou passe son enfance à Gagnoa, né d’un père instituteur Bété et d’une mère commerçante mossis. Étant petit, il avait honte de son physique et se cachait tout seul dans son coin quand il était à l’école. Un jour, Victor Yobo, le maître de la classe le prend de côté et lui parle. «Tu sais, je comprends ton problème, mais t’isoler, ce n’est pas la solution. Rejoins tes camarades et tu vas voir, ça va passer», lui dit-il. Et pour l’aider, le maître intègre le petit Gohou dans la troupe théâtrale de l’école. «On m’a donné un rôle, mais quand je jouais, mes camarades riaient sous cape», se souvient-il.

Mais, à sa grande surprise, lors de la fête de fin d’année, après la représentation, beaucoup de gens viennent vers lui pour le féliciter. On vient même jusqu’à la maison, chez ses parents pour lui dire «bravo, tu as été bon !» C’est le soulagement. Le déclic. Une sorte de délivrance. Le petit Michel se rend compte que tout le monde lui exprime de l’affection (enfin !) grâce au rôle qu’il a joué dans cette pièce de théâtre. Un nouvel horizon plein d’espoir s’ouvre devant lui, dès lors. Mais, quelques années après, le mal qui a atteint son physique va freiner son enthousiasme et ses études. Il fut paralysé peu après. Ses parents le porta partout pour le soigner. C’est au Burkina qu’ils rencontrent une personne qui réussit, au bout de trois ans, à guérir son mal. Gohou d’ajourd’hui vient de loin. Son succès actuel n’est-il pas une victoire sur le destin, un pied de nez à la fatalité ? Une histoire qui peut inspirer.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus