Sécurité

Burkina – Putsch manqué: la diffusion des écoutes téléphoniques à l’honneur

Ph-Salle d'audience du tribunal militaire

Le procès du coup d’Etat manqué de septembre 2015 entre dans une nouvelle phase. Apres l’audition des témoins, l’heure est à la présentation des pièces contre les accusés. Le procureur militaire a procédé à la diffusion des premiers enregistrements des conversations téléphoniques entre les principaux accusés et d’autres personnes.

Durant des heures, plusieurs documents présentés comme étant des conversations entre le général Djibrill Bassolé et plusieurs personnalités, dont Guillaume Soro, ancien président de l’Assemblée nationale ivoirienne, ont été diffusés.

Selon Rfi, on entend les différents interlocuteurs parler de stratégie pour consolider le coup d’Etat et empêcher par tous les moyens la tenue des élections prévues à la fin de la période de transition de 2014. « Ils sont convaincus que les élections auront lieu, mais le feu qu’on va mettre sur leurs têtes, ils vont fuir, laisser le pays… Les mois qui restent vont être leur enfer », propos attribués à l’ancien ministre burkinabè des Affaires étrangères Djibrill Bassolé.

Selon le procureur militaire, il y avait un coup d’Etat dans le coup d’Etat, car pour lui le général Djibrill Bassolé incitait les soldats de l’ex-Régiment de sécurité présidentielle à ne pas déposer les armes. Maître Prosper Farama, l’un des avocats des victimes, soutient que les propos du général Bassolé sont « très virulents, on à froid au dos quand on entend ces conversations », martèle l’avocat. Pour lui, il n’y a pas de doute : le général Djibrill Bassolé tirait les ficelles à l’insu du général Gilbert Dienderé, cerveau présumé du coup d’Etat qui avait déjà déposé les armes.

Remettant en cause l’origine des enregistrements, un des conseils du général Djibrill Bassolé, Maître Dieudonné Bonkoungou a préféré quitter la salle d’audience avant la diffusion des bandes, estimant que leur source restait toujours inconnue.

A Lire Aussi

Sri Lanka – Messe de Pâques: plus de 200 morts après des attaques meurtrières des églises

Vincent DEGUENON

Afrique de l’Ouest: mobilisation simultanée de 7 pays pour stopper les groupes terroristes

Vincent DEGUENON

Libye: le gouvernement de Tripoli appelle l’Algérie à l’aide

Modeste Dossou

Terrorisme: le groupe Etat Islamique revendique sa première attaque en RDC

Modeste Dossou

Libye : la France accusée de jouer double jeu, Tripoli suspend ses relations avec Macron

Modeste Dossou

Libye: le Niger et le HCR apportent leur aide aux civils

Modeste Dossou

Laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et afin d’améliorer l’expérience de nos utilisateurs. En cliquant sur ”J’accepte”, vous acceptez l’utilisation des cookies. Vous pourrez toujours les désactiver ultérieurement. Si vous supprimez ou désactivez nos cookies, vous pourriez rencontrer des interruptions ou des problèmes d’accès au site." Accepter En Savoir Plus