MoovInter

Burkina Faso: Plusieurs centaines de terroristes détenus dans des prisons de haute sécurité

Après avoir annoncé, il y a quelques semaines, avoir tué plus d’une centaine de terroristes opérant au Burkina Faso, cette fois c’est plus de 700 présumés terroristes qui sont détenus dans des prisons du pays. Cette information a été donnée via communiqué du ministre de la communication.

En février les responsables militaires du Burkina Faso ont annoncé avoir tué plus 146 terroristes, ce qu’a démenti le mouvement burkinabé des droits de l’homme et des peuples (MBDHP) en accusant l’armée d’avoir exécuté sommairement au moins 60 civils parmi les 146 tués, ceci à l’issue d’une enquête.

---Publicité---

Mais le pays de Roch Marc Christian Kaboré, continue de faire face depuis environ quatre ans à une raid des terroristes. Ces derniers continuent de perpétrer des attaques qui sont de plus en plus régulières et meurtrières, tant chez les civils que chez les militaires.

C’est pour palier à cette terreur que subit la population burkinabé que le gouvernement du pays des hommes intègres, a initié des opérations de sécurisation du territoire national, des personnes et des biens. Ces opérations ont connu du succès avec l’arrestation et le dépôt dans les prisons de haute sécurité du pays, de plus 700 présumés terroristes, a indiqué dans un communiqué, Remis Fulgance Dandjinou, ministre de la communication.

Ce dernier est également revenu dans le même communiqué sur ce rapport du Mouvement Burkinabé des Droits de l’Homme et des Peuples (MBDHP) et explique : « toutes les opérations de sécurisation du territoire sont menées en respectant le principe de la gradation de la force que sont successivement le simple contrôle, l’interpellation, l’arrestation et la neutralisation en cas de nécessité ».

Mais que le gouvernement « prend acte des allégations et rassure que des investigations sont en cours sur les faits présentés, tout en émettant des réserves sur les méthodes d’investigations des acteurs des mouvements de défense des droits humains ». Pour conclure, le ministre de la communication, porte-parole du gouvernement, Remis Fulgance Dandjinou, déclare que, tout ceci « En attendant les résultats des investigations de la justice militaire, la version des faits est celle communiquée par l’état-major général des armées ».

---Publicité---

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Dans le Flux de l'actualité

People

Prince William: sa prétendue maîtresse, Rose Hanbury à deux doigts du divorce

Rose Hanbury, la prétendue maîtresse du prince William est de plus en plus désespérée et seule. Plus rien ne va pour elle depuis l'annonce de sa supposée liaison avec le prince William futur roi d'Angleterre. Au Royaume Uni, après les rumeurs sur…

Monde

Mercato – Real Madrid : Zidane et Pogba, bientôt un défi historique?

De retour au banc des merengues Zinedine Zidane entend remobiliser sa troupe pour décrocher de nouveaux titres. Et…

Sénégal – Accusations de BBC: la Chambre Africaine de l’Energie brise le silence

La Chambre africaine de l'énergie (EnergyChamber.org) s’est prononcée sur l’affaire portant révélations de la BBC…

Nigeria: l’ONU condamne le triple attentat-suicide du 16 juin

Au Nigéria, le Secrétaire général a dans un communiqué condamné le triple attentat-suicide du 16 juin 2019. Le…

L’arrestation violente d’une famille noire scandalise les États-Unis (Vidéo)

Une vidéo montrant l'arrestation musclée d'une famille noire par des policiers dans un parking de Phoenix il y a un…

Amara Diané impliqué dans un scandale, défie la justice de son pays

 Amara Diané, ancien footballeur ivoirien, vient d'être impliqué dans un scandale qui fera certainement grand bruit…

Argentine: Diego Maradona furieux après une défaite de l’Albiceleste

Diego Maradona, légende du football argentin, s’est emporté contre le comportement des joueurs de la sélection,…

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. Accepter En savoir plus