MoovInter

Législatives 2019: voici les motifs du rejet des listes du PRD, UDBN, USL FCBD, Moele-Bénin

Le mardi 05 mars 2019, la Commission électorale nationale autonome (CENA) a rendu publique la liste des partis politiques dont les dossiers de candidatures ont été retenues en vue des législatives du 28 avril 2019. Après la présentation du président Emmanuel Tiando, il apparaît que sur les sept partis politiques qui ont fait enregistrer leurs dossiers, seulement deux ont pu tirer leur épingle du jeu. Les cinq autres ont vu leurs dossiers rejetés pour plusieurs raisons.

Le Parti du Renouveau Démocratique ( Prd), l’Union pour le développement d’un Bénin nouveau (Udbn) , la Force cauris pour le développement du Bénin (Fcdb), le Mouvement des Élites Engagées pour l’Émancipation du Bénin (Moele-Bénin), et l’union sociale libérale (Usl) sont en passe de ne pas participer aux élections législatives pour le renouvellement des membres de l’Assemblée nationale. Il s’agit d’une conséquence logique du verdict de la CENA après étude des dossiers qui a décidé de recaler les partis concernés pour plusieurs raisons.

--- Publicité---

Les raisons qui motivent la décision de la CENA sont diverses et varient d’un parti à un autre. De façon générale, voici ce qu’il faut retenir des griefs de la CENA contre ces cinq partis politiques : « présentation d’un candidat sans son consentement dans la 10ème circonscription ; certificat de nationalité d’un candidat non légalisé ; présentation de bulletin n°2 de casier judiciaire au lieu du bulletin n°3; insertion d’une carte d’électeur illégale dans les dossiers; des cas de doublons constatés sur la liste de certains partis ; défaut de certificat de conformité ou de récépissé ; absence totale de procuration dans tous les dossiers ; absence de quitus fiscal d’un candidat ; absence de quittance en bonne et due forme pour justifier le versement effectif de la caution de 249 millions ; non signature de la déclaration de candidature par tous les candidats ».

Il faut noter que certains partis politiques ne se reconnaissent pas dans certains défaillances relevées par la CENA. Ceux-ci ont d’ailleurs promis de saisir la juridiction compétente pour espérer se faire rétablir dans leur droit.

--- Publicité---

1 commentaire
  1. Ekanmi dit

    Et j’espère que tout ce qui est précité figure dans les dossiers de bloc républicain et l’Union progressiste .
    Hum !
    Béninois !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. AccepterEn savoir plus