gaetane

Bénin: le message de condoléances de Yayi Boni à la communauté catholique

L’ancien chef de l’Etat, le président Yayi Boni a compati à travers un message de condoléances au décès de l’évêque de Djougou, Mgr Paul Kouassi Vieira.

Dans un message adressé à tout le peuple béninois, le président d’honneur du parti des forces cauris pour un Bénin émergent et ancien président de la république a témoigné sur la grandeur de l’homme de Dieu décédé après plusieurs semaines de maladies. Lire ci-dessous l’intégralité de son message.

Message de Yayi Boni à la communauté catholique:

Chers compatriotes, l’archevêque de Djougou Monseigneur Paul VIEIRA vient d’être rappelé à l’Eucharistie éternelle. L’Église catholique, la communauté chrétienne et le peuple béninois sont en deuil. A cette occasion douloureuse je m’associe à tous mes compatriotes pour présenter à nos frères catholiques et à la conférence épiscopale mes condoléances les plus attristées ainsi que celles de ma famille.

Le seigneur m’a donné l’opportunité de nouer des liens profonds avec Monseigneur VIEIRA. Homme d’Église, de grandes ouvertures, il a fructifié en terre musulmane de Djougou, le dialogue Islamo-chrétien pour la paix et la compréhension entre les croyants.
Il me plaît de témoigner ici que Monseigneur Paul VIEIRA portait en lui à un degré très élevé les valeurs évangéliques d’amour du prochain et de pardon. En effet, en Italie lors de nos échanges à l’hôpital où il était évacué ou encore les nombreuses fois au Bénin, j’ai toujours eu le privilège en tant que Président de la République, compatriote et chrétien à bénéficier de ses conseils avisés, de ses appels constants à l’amour et au pardon. Ces échanges pastoraux ont été une boussole inspirante dans ma gestion des crises politiques et sociales connues par notre pays. Je lui en suis infiniment reconnaissant
La disparition de cet homme d’Église, resté stoïque et confiant dans le seigneur dans la longue et douloureuse maladie qui l’a frappé est un exemple de foi profonde et constitue une grande perte pour l’Église catholique, l’ensemble du corps du Christ et pour tout notre peuple. C’est un deuil national que j’invite tous nos compatriotes en ce temps de carême à porter en prière et dans notre cœur.
Puisse le père céleste, clément et miséricordieux accepter son fidèle serviteur et digne fils du Bénin Monseigneur Paul VIEIRA dans sa lumière éternelle.
La flamme de foi, d’amour et de pardon qu’il a allumée et entretenue pendant de longues années aux côtés de nos frères et soeurs de la communauté musulmane sera toujours entretenue par notre père céleste.
Mes condoléances aux populations de Djougou qui ont eu le privilège de jouir de la grâce de l’illustre disparu pendant des années.
Que Dieu bénisse le Bénin.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus