Bénin – JIF 2019: « la bravoure de la jeune fille se détermine par sa confiance en soi », Angèle Adanlé

Dans une exclusivité accordée à notre site web à l’occasion de la 24ième édition de la Journée Internationale de la Femme, un jour qui dans le monde entier, permet de porter l’attention sur la gente féminine, la journaliste béninoise et spécialiste de l’actualité People, Angèle ADANLE s’est adressée à la jeunesse avec qui, elle partage son expérience professionnelle. Elle donne les astuces pour une vie de bravoure, de confiance en soi et la promotion du féminisme.

En 17min, la jeune journaliste pétrie de talents a passé au peigne fin un certains nombres de choses liées à la gente féminine et qui laisse transparaître sa personnalité de dame brave. Sans langue de bois, Angèle ADANLE, a soutenu lors de l’interview accordée à Bénin web tv ce qui permet à la jeune fille de faire face aux défis inhérents à la gente féminine: « la bravoure de la jeune fille se détermine par sa confiance en soi » a t’elle soutenu.

S’inscrivant dans la même veine que Henri Boucher; elle a renchéri que: « la confiance, c’est la bravoure de l’âme » . Selon elle, la bravoure sur le plan professionnel, permet à la femme d’entreprendre toutes formes d’activité légale en surmontant la peur, les risques et la souffrance. « Mais ce n’est pas ce que nous constatons aujourd’hui au niveau des jeunes filles. » se désole t’elle.

Ceci étant, Angèle Adanlé fort de ses expériences professionnelles va conscientiser les jeunes à s’armer d’une certaine confiance en soi pour réussir leur objectif et leur vie. « Jai pu tout surmonter à cause de la confiance que j’ai en moi-même et à ma détermination à atteindre mon objectif » a t’elle témoigné.

Plus loin, elle a convié les jeunes à savoir faire des choix osés dans la vie : « Je les exhorte à faire un choix dans la vie, à rêver de leur évolution et à poursuivre ce rêve en bravant tous les obstacles qui va vouloir les empêcher ». Ainsi, elle pourra réussir malgré toutes les brimades et surmonter tous les obstacles possibles. Car « le suprême degré de la sagesse est d’avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue pendant qu’on les poursuit » a-t-elle laissé entendre.

En effet, la confiance en soi ne vient pas du jour au lendemain mais s’acquiert par l’éducation et les expériences de la vie. Elle se traduit par la capacité de faire face aux problèmes, de les résoudre et surtout éviter le fatalisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. Accepter En savoir plus