MoovInter

Bénin – Impasse électorale: Laurent De-Laure Faton invite à un diagnostic historique

L’impasse électorale engendrée par l’organisation des élections législatives du 28 avril 2019 s’amplifie de jour en jour. Et pour cause, les acteurs politiques s’entendent de moins en moins, les institutions impliquées discréditées par les révélations accablantes de part et d’autres. La crise est visiblement à son comble, mais pour Laurent De-Laure Faton, les blocages cités supra ne sont que l’arbre qui cache la forêt. Il parle d’une crise profonde qui tire ses racines dans l’histoire politique béninois.

Dans un message à l’endroit de la nation béninoise en date du 13 mars 2019, Laurent De-Laure Faton, membre du parti Forces Cauris pour un Bénin Émergent (FCBE) a rappelé qu’il avait déjà tiré la sonnette d’alarme à travers une correspondance adressée au chef de l’Etat et à certains Ministre du gouvernement en 2016. Pour lui, les autorités ayant pris connaissance de sa correspondance n’ont visiblement pas pris en compte le diagnostic et les approches de solutions qu’il avait émis par la situation sociopolitique du Bénin depuis 2015.

--- Publicité---

« Dans cette correspondance, j’écrivais : Le Bénin traverse depuis 2015 une situation socio-économique très difficile. Et les jours, les mois et les années à venir risquent d’être encore plus critiques si rien n’est fait, au plus pressé, pour renverser de manière définitive la tendance. Mais, malheureusement très peu perçoivent les nombreux indices du drame qui se précise chaque jour davantage. », a-t-il rappelé.

Aujourd’hui, Laurent De-Laure Faton se rend compte que la situation qu’il cherchait à prévenir s’est éclaboussé à la figure de tous. Face à la situation, il propose un diagnostic profond et historique afin d’y opposer des approches de solutions adéquates. « Pour comprendre ce qui se passe dans le pays, il faut se référer à l’histoire des années 1980, précisément 1985. Car depuis 2015, le Bénin est entré dans un autre cycle dangereux comparable à celui qu’il avait connu entre 1985 et 1989 et qui déboucha sur la Conférence des forces vives de la nation de février 1990 », a-t-il écrit.

Que faut-il faire?

Pour lui, la solution viendra de l’analyse du cycle de l’histoire nationale. Il propose que les acteurs concernés y prêtent plus d’attention pour une sortie de crise heureuse. « Il urge donc que nous prêtions plus d’attention aux événements et au cycle de notre histoire nationale. Ceci nous permettra de mieux comprendre ce qui se passe aujourd’hui afin d’y apporter des solutions efficaces. Car, l’impasse que nous connaissons aujourd’hui est structurelle et inhérente à notre histoire politique depuis 1960. La crise liée aux législatives d’avril 2019 et à la gouvernance du président Patrice TALON n’est que la face visible de l’iceberg », a–t-il affirmé.

Par ailleurs, Laurent De-Laure Faton affiche sa disponibilité à participer activement au débat pour la recherche de solutions si l’occasion lui ait donné.

--- Publicité---

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. AccepterEn savoir plus