A la Une Politique

Bénin-Impasse électorale: la conclusion du rapport produit par la commission des lois

Assemblée-nationale-béninoise

Conformément à la tradition de l’Assemblée nationale du Bénin où aucune loi ne peut faire objet de débat en plénière sans passer par la commission des lois, le président Adrien Houngbédji a transmis le jeudi 21 Mars dernier aux responsables de la commission, les deux propositions de lois dérogatoires, complétives et modificatives de la charte des partis politiques et du code électoral. Mais après, en commission, les députés ont renvoyé lesdites propositions de loi en plénière estimant que ces propositions requièrent un consensus. 

La session plénière convoquée par le président Adrien Houngbédji pour le jeudi 28 Mars 2019 sera consacrée à l’étude des deux propositions de lois dérogatoires, complétives et modificatives portant charte des partis politiques et code électoral. En effet, en l’absence du président et du rapporteur de la commission des lois le lundi dernier, le rapport sur les deux propositions de lois a été déposé par un membre de la commission. Dans ledit rapport, la commission des lois, dans son avis a affirmé que compte tenu de la nature particulière des propositions de lois en étude  un large consensus au sens de l’article 2 du protocole A/SP1/12/01 de la CEDEAO sur la démocratie et la bonne gouvernance est nécessaire.

De plus  vu que le débat général a révélé un défaut manifeste de consensus sur des points clés des deux propositions des textes en étude et vu la commission des lois, de l’administration et des droits de l’homme, au regard de toutes ces considérations la commission suggère au président de l’assemblée nationale de soumettre les deux propositions de textes à l’appréciation de la plénière.

C’est dire que la plénière du jeudi 28 mars prochain risque d’être houleuse quand on sait que dans sa proposition, le président Adrien Houngbédji a carrément mis dans le tiroir la proposition de loi portant modification de la constitution soutenue par les blocs politiques du chef de l’Etat. En considérant les positions affichées par les différents camps lors des points de presse qu’ils ont animés le lundi 18 mars dernier après la suspension de la séance plénière par le chef de l’Etat , il y a fort à craindre.

Ne faisant plus confiance au président de l’Assemblée nationale, le bloc de la majorité parlementaire risque de faire entrave aux deux propositions de lois qui selon les derniers développements ne requièrent pas l’adhésion des partisans du président de la république. Si les discussions du jeudi prochain échouaient, le chef de l’Etat et le président de la cour constitutionnelle seront invités à montrer leur bonne foi en prenant leur responsabilité et en sifflant la fin à la récréation qui n’a que trop duré.

 

A Lire Aussi

Sri Lanka – Messe de Pâques: plus de 200 morts après des attaques meurtrières des églises

Vincent DEGUENON

Bénin: « Il n’y a aucune menace sur la sécurité du pays » selon Lazare Sèhouéto

Bénin – Législatives 2019: ce qui se passera dans la 11ème circonscription électorale

Parfait FOLLY

Bénin: la police invite les populations à dénoncer les projets d’actes attentatoires à la paix

Bénin: après sa libération, Prince Sonon Aligbonon donne les raisons de son interpellation

Bénin – supposé recrutement de « mercenaires » : les clarifications du parti Fcbe

Benn Michodigni

2 commentaires

Amos 26 mars 2019 at 14 h 14 min

Il n’y a aucune impasse et le consensus n’est pas forcé.

Répondre
Thomas 26 mars 2019 at 18 h 04 min

HUMMM. VOILA LES PROPOS DU GENRE IRRESPONSABLES QUI VONT ENFLAMMER LE PAYS. N’EST CE PAS LE CHEF DE L’ETAT EN PERSONNE QUI A DIT QUE LA SITUATION EST PREOCCUPANTE ? SACHEZ RAISON GARDER CHERS BENINOIS; CELA N’ARRIVE PAS QU’AUX AUTRES

Répondre

Laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et afin d’améliorer l’expérience de nos utilisateurs. En cliquant sur ”J’accepte”, vous acceptez l’utilisation des cookies. Vous pourrez toujours les désactiver ultérieurement. Si vous supprimez ou désactivez nos cookies, vous pourriez rencontrer des interruptions ou des problèmes d’accès au site." Accepter En Savoir Plus