MoovInter

Bénin – crise électorale: les quatre exigences de l’opposition

Les forces de l’opposition au régime du président Patrice Talon ont tenu jeudi, une conférence de presse au cours de laquelle elles ont formulé des exigences pour une sortie de crise.

Le siège du parti Restaurer l’Espoir à Cotonou a servi de cadre dans la soirée de ce Jeudi 14 Mars 2019, à une conférence de presse des forces de l’opposition. Cet échange avec les hommes des médias qui a pris l’allure d’une dénonciation, à été l’occasion pour l’opposition de dénoncer les imbroglios des membres de la commission électorale nationale autonome qui selon les conférenciers auraient violé leur serment.

--- Publicité---

L’opposition au régime du président Patrice Talon a également exprimé sa volonté de participer aux législatives de 2019. Pour finir, elle a présenté une série d’exigences pour une sortie de crise. En effet, dans la déclaration lue par l’honorable Guy Mitokpè, l’opposition exige entre autres:

  • La démission et l’arrestation de tous les membres de la commission électorale nationale autonome,
  • La démission du ministre de l’intérieur,
  • La disqualification de Me Adrien Houngbédji pour conduire les pourparlers afin d’aboutir à un consensus pour les élections législatives du 28 Avril 2019,
  • La désignation d’un médiateur de la Cedeao pour conduire les pourparlers en vue des élections législatives transparentes.

--- Publicité---

5 commentaires
  1. Florian Danton dit

    Lorsque vous manquez de methodes et strategies pour sortie d’une crise ne veulent pas dire d’exiger la demission ou l’arrestation de qui que ce soit cela prouve vraiment que l’opposition beninoise ne regorge que de cadre taré. chere opposition à quoi vous serviront la demission et l’arrestation de qui que ce soit pour se conformez ?

  2. Wilson ZOSSOU dit

    Il faut contrôler ce que tu dis Florian ok

  3. Seko dit

    Ces guignols!!! Ils Sony incapables de respecter les lois et de se mettre à jour, mais champions de la négativité. De vrais clowns!!! Ils rêvent.

  4. Azanhouan dit

    Quand on n’a rien à dire on se la boucle Opposition djan vous n’aurez vos yeux que pour pleurer le 28 avril cessez de nous distraire on sait que vous n’avez pas moyens de payer la caution

  5. Paysan dit

    Des véritables plaisantins. L’opposition béninoise a besoin de se réinventer si elle se limite à ceux là.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. AccepterEn savoir plus