Bénin: après Parfaite, le pasteur Elvis Dagba défend Patrice Talon contre l’opposition

Le fondateur de l’église « Mission évangélique pour le perfectionnement des saints (MEPS), pasteur Elvis Dagba ne reste pas indifférent à la situation sociopolitique. L’homme de Dieu s’est prononcé sur les sujets brûlants de l’heure à travers l’émission “Zone Franche” de ce dimanche 03 mars 2019.

Le processus électoral en cours au Bénin fait objet de vives polémiques. Des réactions sont enregistrées de part et d’autre pour nourrir le débat sur les préparatifs des élections législatives du 28 avril 2019, la tension monte, mais aucun camp ne veut lâcher l’affaire. Dans cet embrouillamini où les acteurs politiques tirent chacun le drap de son côté, des hommes de Dieu s’invitent dans le débat et prennent position.

[su_heading size=”17″]A lire aussi : Bénin: “si vous êtes fatigués de serrer la ceinture , portez la tenue locale Boba”, Elvis Dagba[/su_heading]

Après Parfaite, dieu autoproclamé de Banamè, c’est le tour du pasteur Elvis Dagba de prendre fait et cause pour le Président Patrice Talon dans le conflit électoral qui oppose des partis politiques au gouvernement. Il s’agit notamment du conflit suscité par la non délivrance du certificat de conformité aux partis de l’opposition par le Ministre de l’intérieur et de la sécurité publique. Selon le pasteur Elvis Dagba, le chef de l’Etat n’en est pour rien dans cette histoire contrairement à ce qui est distillé dans l’opinion par l’opposition.

 Manque de sérieux dans la constitution des dossiers…

Au lieu de s’en prendre au chef de l’Etat, les forces politiques de l’opposition devraient se remettre en cause et s’en prendre à elles mêmes. C’est ce que pense l’homme de Dieu qui dénonce le laxisme des partis concernés. « Au lieu de se concentrer sur ce qu’il y a à faire, ils laissent de côté l’essentiel. Quand vous passez votre temps à faire de la diversion, parcourir les maisons mortuaires et à ne pas vous conformer à la loi, on se retrouve dans cette position», affirme-t-il.

« Ces partis de l’opposition ne peuvent que s’en prendre à eux-mêmes. Une loi est votée et s’applique à tous. Qu’on soit minoritaire ou pas, les textes de la République s’imposent à toute la classe politique et force doit rester à la loi», a-t-il ajouté selon les propos rapporté par Les Pharaons.

Comme dans sa sortie médiatique du 11 mars 2018, pasteur Elvis Dagba salue la détermination du Président Patrice Talon à révéler le Bénin. Il estime que l’homme est dans une bonne démarche à travers ses nombreuses actions, et sera inévitablement porté en triomphe au soir de son mandat.

1 commentaire
  1. Delphin GOUVOEKE dit

    Et dire que ceux-là ont abandonné leur tauge et veston, pour la politique. Apparemment, les quêtes ne remplissent plus comme à l’accoutumée vu que celui qu’il défend aujourd’hui a décidé que ces cultes doivent être contraints au paiement des taxes.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus