Politique

Algérie: premier revers pour le nouveau PM pour la formation d’un gouvernement inclusif

Le nouveau Premier ministre Noureddine Bedoui a engagé des consultations en vue de former un gouvernement ©MOHAMED MESSARA/EPA/MAXPP

Treize syndicats algériens indépendants ont refusé de soutenir les efforts du Premier ministre nouvellement nommé pour former un gouvernement qui, espère-t-il, apaisera les manifestants qui font pression sur le président Abdelaziz Bouteflika et son entourage proche pour qu’ils se retirent.

« Nous ne discuterons pas avec ce système, nous appartenons au peuple et les gens ont dit » Non « au système », a déclaré à la presse Boualem Amora, l’un des dirigeants des syndicats du secteur de l’éducation. Le Premier ministre Noureddine Bedoui a promis de créer un gouvernement inclusif de technocrates dans un pays dominé par les anciens combattants de la guerre d’indépendance de 1954-1962 contre la France, ainsi que par les magnats de l’armée et des entreprises. Les dirigeants syndicaux ont déclaré qu’ils avaient refusé de dialoguer lorsque le PM les avait contactés.

Dans le même temps, le vice-Premier ministre algérien nouvellement nommé, Ramtane Lamamra, devrait se rendre dans plusieurs pays, dont la Russie, la Chine et certains pays de l’UE, pour expliquer la crise en Algérie, a annoncé un responsable du ministère des Affaires étrangères. Les Algériens qui manifestent depuis plus de trois semaines, ont rejeté les ouvertures de Bouteflika, qui a annulé sa décision de se représenter après 20 ans passés à la tête du pays. Le président en difficulté a renoncé à son mandat et a annoncé qu’il resterait jusqu’à l’adoption d’une nouvelle constitution, ce qui prolongerait son quatrième mandat et signifierait qu’il resterait au pouvoir pendant un certain temps.

A Lire Aussi

Algérie : Abdelkader Bensalah appelle à une conférence nationale

FPI : Laurent Gbagbo reçoit « le camarade » N’Guessan à Bruxelles et lance un appel

Modeste Dossou

Côte d’Ivoire : en tournée dans le nord, Guillaume Soro nargue le RHDP

Modeste Dossou

Soudan : le président de la commission de l’UA, Moussa Faki annoncé à Khartoum

Modeste Dossou

La révolution soudanaise et la géopolitique des droits de l’homme

Modeste Dossou

France: Angélique Kidjo se prononce sur la crise des Gilets Jaunes

Laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et afin d’améliorer l’expérience de nos utilisateurs. En cliquant sur ”J’accepte”, vous acceptez l’utilisation des cookies. Vous pourrez toujours les désactiver ultérieurement. Si vous supprimez ou désactivez nos cookies, vous pourriez rencontrer des interruptions ou des problèmes d’accès au site." Accepter En Savoir Plus