Algérie: 4e vendredi de manifestations anti-Bouteflika

Le tumulte au sein de la population algérienne ne cesse de s’accroître malgré le retrait de la candidature du président Abdelazize Bouteflika. Dans une annonce, l’élection présidentielle a été reportée à une date ultérieure.

Le quatrième vendredi de manifestations pacifiques contre les grandes manœuvres politiques du clan Bouteflika a marqué ce vendredi 15 mars 2019 les rues d’Alger et des grandes villes du pays. Parmi les milliers de manifestants, la présence de la sœur de Larbi Ben M’hidi, le héros de la révolution algérienne, martyrisé et assassiné par l’impitoyable général Aussaresses, le bourreau de l’Algérie française, a été très remarquée.Les manifestants réclament le départ du président Abdelaziz Bouteflika, au pouvoir depuis 20 ans.

Le mercredi dernier, de milliers d’enseignants mobilisant leurs élèves ont manifesté contre le prolongement des élections. Cependant, le premier ministre algerien Noureddine Bedoui déclare que d’ici la semaine prochaine, une conférence de presse sera tenue pour mettre en place un gouvernement de transition qui sera non seulement formé mais aussi représentatif de la société.

Ainsi « la transition ne dépassera pas une année”, a-t-il promis, s’engageant à “travailler avec tout le monde, sans exclusion”.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. Accepter En savoir plus