Soudan du sud: plusieurs milliers d’enfants soldats, libérés par les groupes armés

Plus de 3100 enfants soldats ont été libérés par les groupes armés du Sud-Soudan qui se sont affrontés au cours des cinq dernières années.

Le chiffre a été annoncé mardi 12 février par le Fonds international des Nations Unies pour le secours à l’enfance, dans un communiqué faisant état de la démobilisation d’un nouveau groupe d’enfants par le Mouvement de libération nationale du Soudan du Sud à Yambio. « Cent dix-neuf enfants ont été libérés mardi par un groupe armé au Soudan du Sud, portant le nombre total de ceux qui ont été libérés depuis le début du conflit à plus de 3 100. Quarante-huit filles faisaient partie du groupe, le plus jeune enfant ayant 10 ans », a indiqué l’UNICEF. «Chaque enfant qui ne fait plus partie d’un groupe armé représente une enfance restaurée et un avenir retrouvé», avait déclaré la Directrice générale de l’UNICEF, Henrietta Fore, en visite au Soudan du Sud en janvier de l’année dernière. Fore a en outre révélé que plus de 19 000 enfants soldats se trouvaient toujours dans les rangs des groupes armés.

Depuis février 2018, plus de 1 000 enfants ont été libérés par divers groupes armés. Les ex-enfants soldats ont reçu de l’UNICEF un paquet de kits de réintégration, comprenant des vêtements, des chaussures et d’autres produits de première nécessité. En outre, chaque enfant bénéficie de trois ans d’aide à la réintégration pour faciliter son retour à la vie civile et empêcher son réembauche. Le 12 septembre 2018, le gouvernement et plusieurs groupes rebelles ont signé l’accord de paix revitalisé. Cependant, des affrontements se poursuivent dans le pays, en particulier dans la région sud de l’Équatoria.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus