Accueil » Sénégal – Présidentielle: la CEDEAO étouffe l’ultime espoir de Khalifa Sall
Politique

Sénégal – Présidentielle: la CEDEAO étouffe l’ultime espoir de Khalifa Sall

Ph: Khalifa Sall-Ndarinfo

La cour de justice de la CEDEAO, s’est prononcée ce vendredi 8 février 2019, sur la requête de l’ex-maire de Dakar Khalifa Sall, qu’elle a déclaré recevable et s’ étant dit compétente à l’examiner. Mais selon le verdict de la cour,  rendu ce jour, Khalifa Sall ne participera pas à la Présidentielle.

Suite à l’invalidation de sa candidature par les 7 sages du Conseil Constitutionnel du Sénégal, pour des raisons judiciaires, l’ex-maire de Dakar, Khalifa Sall, a joué sa dernière carte en saisissant la cour de justice de la Cedeao par une requête. Dans sa requête, Khalifa Sall a dénoncé la violation de ses droits politiques et a demandé à la Cour, d’ordonner son inscription sur la liste des candidats à l’élection présidentielle du 24 février 2019, et de dire que sa candidature, au moment où le conseil constitutionnel statuait sur la publication des listes provisoires, était valable.

Mais, l’ultime espoir de Khalifa Sall ne tarderait pas à disparaître. En effet, la cour de justice de la cedeao, a débouté l’ancien maire de Dakar sur les mesures provisoires à prendre par la Cour de la Cedeao pour voir s’il pouvait ou non participer au scrutin, prévu le 24 février 2019. Toutefois, le fond du dossier sera tranché ultérieurement par la juridiction communautaire.

Le Conseil Constitutionnel avait invalidé la candidature de Khalifa Sall en faisant état de ce que la confirmation le 3 janvier 2019 de la condamnation de l’ex-maire de Dakar Khalifa Sall à « cinq ans de prison fermes dans l’affaire de la caisse d’avance de la mairie » l’empêche théoriquement de s’inscrire sur les listes électorales, selon le nouveau code électoral, et donc de se présenter aux élections providentielles. Khalifa Sall avait déposé un recours près du Conseil constitutionnel, mais, cela n’a finalement pas eu d’effet positif.

 

 

A Lire Aussi

Ouganda: la police disperse les partisans de Bobi Wine, candidat à la présidentielle

Modeste Dossou

Mali: le nouveau premier ministre est enfin connu

Modeste Dossou

Côte d’Ivoire: Simone Gbagbo fait mal à Man, l’euphorie à son comble

Modeste Dossou

France: Emmanuel Macron et sa « clique » de plus en plus mal aimés des français (Sondage)

Modeste Dossou

Russie – Ukraine: le comédien Volodymyr Zelenskiy, prochain interlocuteur de Vladimir Poutine

Modeste Dossou

Soudan : la tension monte alors que les pourparlers avec le conseil militaire sont suspendus

Modeste Dossou

Laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et afin d’améliorer l’expérience de nos utilisateurs. En cliquant sur ”J’accepte”, vous acceptez l’utilisation des cookies. Vous pourrez toujours les désactiver ultérieurement. Si vous supprimez ou désactivez nos cookies, vous pourriez rencontrer des interruptions ou des problèmes d’accès au site." Accepter En Savoir Plus