Accueil » Sénégal-Présidentielle : débouté par la CEDEAO, Khalifa Sall soutient le candidat Idrissa Séck
A la Une Politique

Sénégal-Présidentielle : débouté par la CEDEAO, Khalifa Sall soutient le candidat Idrissa Séck

Ph: Khalifa Sall-Ndarinfo

Après avoir épuisé ses voies de recours sans succès, suite à l’invalidation de sa candidature par le Conseil Constitutionnel ; l’ex-maire de Dakar Khalifa Sall, a enfin fait l’option de soutenir l’un des cinq candidats en lice pour la présidentielle. Il s’agit du candidat Idrissa Séck.

A travers un communiqué en date de ce vendredi 8 février 2019, l’ex-maire de Dakar Khalifa Sall, a déclaré son soutient au candidat Idrissa Seck pour l’élection présidentielle du 24 Février 2019, depuis la prison, où il purge une peine, dans le cadre de l’affaire de la caisse d’avance de la mairie de Dakar.

« Je resterai cet homme trempé dans les valeurs, un homme politique qui ne se reniera jamais et qui ne renoncera jamais à son engagement pour notre pays. C’est pour cette raison que j’ai décidé, en accord avec les partis et organisations membres de Taxawu Senegaal ak Khalifa Ababacar SALL, d’accepter l’offre d’alliance du candidat Idrissa SECK. Ensemble, nous avons décidé de sceller un partenariat fondé sur un engagement commun de rupture et de refondation de la gouvernance institutionnelle, démocratique, économique et sociale », informe le communiqué parvenu à l’instant à IGFM.

A l’en croire, le Sénégal traverse une période sombre où il est confronté à un péril qui fait planer des dangers majeurs pour sa stabilité : «  notre démocratie a été mise à mort ces sept dernières années par la rupture du dialogue politique, par la manipulation de la Constitution, par les tripatouillages du processus électoral et par la remise en cause des acquis démocratiques. Durant sept années, les institutions et les lois de la République ont été manipulées et détournées par le pouvoir en place pour se tracer le chemin d’une réélection sans péril », note le communiqué.

Selon Khalifa Sall, le Sénégal est malmené, par ceux qui prennent le peuple pour un marchepied pour les causes de leurs ambitions. Il insiste sur l’urgence à redresser le Sénégal pour sauver le pacte républicain. Khalifa Sall a par ailleurs, invité le peuple sénégalais à hisser sa détermination à la hauteur des enjeux de l’élection présidentielle du 24 février 2019, pour défaire le régime de Macky Sall, qui veut s’imposer à tout prix.

Cette intervention de l’ex-maire de Dakar intervient dans un contexte où, il a été débouté  par la Cour de la Cedeao de sa requête de participation au scrutin prévu le 24 février.

Pour rappel, Idrissa Séck avait promis à Khalifa Sall, lors de leurs entrevues à Reubeuss qu’il se chargerait promptement de son dossier, une fois au pouvoir afin que ce dernier puisse retrouver sa liberté.

A Lire Aussi

Bénin: Rsf exige la libération du journaliste Casimir Kpédjo avant tout procès

Ouganda: la police disperse les partisans de Bobi Wine, candidat à la présidentielle

Modeste Dossou

Bénin – Impasse électorale: quel impact avec la saisie du parlement européen?

Robert Houngbo

Mali: le nouveau premier ministre est enfin connu

Modeste Dossou

Côte d’Ivoire: Simone Gbagbo fait mal à Man, l’euphorie à son comble

Modeste Dossou

Bénin: les dernières informations sur la garde à vue du journaliste Casimir Kpédjo

Cochimau S. HOUNGBADJI

Laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et afin d’améliorer l’expérience de nos utilisateurs. En cliquant sur ”J’accepte”, vous acceptez l’utilisation des cookies. Vous pourrez toujours les désactiver ultérieurement. Si vous supprimez ou désactivez nos cookies, vous pourriez rencontrer des interruptions ou des problèmes d’accès au site." Accepter En Savoir Plus