Accueil » Sénégal – Présidentielle: Abdoulaye Wade donnera le mot d’ordre du PDS ce jour
Politique

Sénégal – Présidentielle: Abdoulaye Wade donnera le mot d’ordre du PDS ce jour

Ph: Abdoulaye Wade-RFI

Karim Wade étant recalé de la présidentielle, son père et ancien président sénégalais Abdoulaye Wade, fondateur du parti PDS va briser le silence ce lundi 4 janvier 2019 sur la question, de son côté, le parti cherche la posture qu’il va adopter face aux compétitions électorales qui avancent à grand pas et qui ne connaîtra pas la participation de leur leader.

Les 7 sages du Conseil Constitutionnel, se basant sur certaines raisons judiciaires, ont invalidé la candidature du fils de l’ancien président du Sénégal Abdoulaye Wde, Karim Wade. Dès lors, plusieurs interrogations émergent au sein du parti. Le PDS va-t-il soutenir un des candidats en course pour la présidentielle ? Ou va-t-il boycotter l’élection ? Impatient de trouver la réponse à ce casse tête, les partisans et sympathisants du Parti Démocratique Sénégalais seront fixés ce lundi 4 février 2019.

En effet, depuis Versailles, où il est actuellement, le “Pape du Sopi” va officiellement dire, selon la Zik Fm, si son parti, le PDS, compte soutenir un des candidats en compétition, dans le cadre de la présidentielle.

Cette invalidation de la candidature de Karim Wade n’est pas du goût de l’ancien président de la République sénégalaise Abdoulaye Wade. Il s’est indigné contre le verdict du Conseil Constitutionnel et avait annoncé un retour combatif au pays. Mais, le Conseil Constitutionnel a rejeté son dossier à cause de sa condamnation à « six ans de prison, en 2015, pour enrichissement illicite » qui l’empêche théoriquement de s’inscrire sur les listes électorales, selon le nouveau code électoral, et ne peut donc se présenter.

Pour rappel, sur les 27 dossiers initialement déposés en décembre, le Conseil constitutionnel, n’a validé que cinq candidatures dont : Me Madické Niang, Issa Sall du PUR, Macky Sall de Benno, Ousmane Sonko de Pastef et Idrissa Seck de Rewmi.

 

 

A Lire Aussi

Ouganda: la police disperse les partisans de Bobi Wine, candidat à la présidentielle

Modeste Dossou

Mali: le nouveau premier ministre est enfin connu

Modeste Dossou

Côte d’Ivoire: Simone Gbagbo fait mal à Man, l’euphorie à son comble

Modeste Dossou

France: Emmanuel Macron et sa « clique » de plus en plus mal aimés des français (Sondage)

Modeste Dossou

Russie – Ukraine: le comédien Volodymyr Zelenskiy, prochain interlocuteur de Vladimir Poutine

Modeste Dossou

Soudan : la tension monte alors que les pourparlers avec le conseil militaire sont suspendus

Modeste Dossou

Laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et afin d’améliorer l’expérience de nos utilisateurs. En cliquant sur ”J’accepte”, vous acceptez l’utilisation des cookies. Vous pourrez toujours les désactiver ultérieurement. Si vous supprimez ou désactivez nos cookies, vous pourriez rencontrer des interruptions ou des problèmes d’accès au site." Accepter En Savoir Plus