Politique

RDC: L’UE fait un appel de pied à Félix Tshisekedi

Ph: ue_logo-atelier-d.fr

Dans une correspondance datant du mardi 5 février 2019, l’Union Européenne a adressé ses félicitations au nouveau président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi et a plaidé pour le retour de son ambassadeur dans ce riche pays d’Afrique, alors que ce dernier avait été expulsé en réaction de Joseph Kabila ex président, contre des sanctions de l’institution visant des personnalités congolaises dont son dauphin Ramazani.

« Nous tenons à vous garantir que l’Union européenne est très attachée à la poursuite du partenariat que nous avons toujours entretenu avec la RDC. Nous formons le vœu  d’un retour rapide de notre ambassadeur à Kinshasa pour nous y atteler ensemble en ce moment crucial dans l’histoire de votre pays », écrit l’UE.

L’organisation européenne note que « le peuple congolais a exprimé une volonté de changement ». Elle salue les engagements pris par le nouveau président de la République à l’occasion de son investiture.

L’expulsion de l’ambassadeur de l’UE

Jeudi 27 décembre, Kinshasa a enjoint à l’Union européenne (UE) de rappeler dans les «48 heures» son représentant en République démocratique du Congo et ce, en mesure de rétorsion après le maintien des sanctions européennes visant 14 personnalités congolaises, dont Ramazani Shadary, candidat du parti au pouvoir à l’élection présidentielle.

«Le gouvernement de la République démocratique du Congo invite instamment le Conseil européen à procéder impérativement dans les 48 heures au rappel de son chef de mission en République démocratique du Congo», avait déclaré le ministre des Affaires étrangères, Léonard She Okitundu, au cours d’une conférence de presse jeudi 27 décembre, à trois jours des élections générales prévues dimanche.

«Cette mesure d’une part, sanctionne le comportement répréhensible de l’intéressé et d’autre part s’inscrit dans le cadre de la réciprocité prémentionnée » a-t-il ajouté.

Du côté de la méditerranée, la chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini avait qualifié d' »arbitraire » et de « contre-productive » , la décision de Kinshasa qui avait ordonné le départ sous 48 heures du représentant de l’UE en RDC. Mais face au caractère intransigeant de Kabila, le chef de la mission diplomatique de l’Union européenne, Barthe Ouvry, avait ainsi quitté la RDC en décembre.

A Lire Aussi

Algérie : Abdelkader Bensalah appelle à une conférence nationale

FPI : Laurent Gbagbo reçoit « le camarade » N’Guessan à Bruxelles et lance un appel

Modeste Dossou

Côte d’Ivoire : en tournée dans le nord, Guillaume Soro nargue le RHDP

Modeste Dossou

Soudan : le président de la commission de l’UA, Moussa Faki annoncé à Khartoum

Modeste Dossou

La révolution soudanaise et la géopolitique des droits de l’homme

Modeste Dossou

France: Angélique Kidjo se prononce sur la crise des Gilets Jaunes

Laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et afin d’améliorer l’expérience de nos utilisateurs. En cliquant sur ”J’accepte”, vous acceptez l’utilisation des cookies. Vous pourrez toujours les désactiver ultérieurement. Si vous supprimez ou désactivez nos cookies, vous pourriez rencontrer des interruptions ou des problèmes d’accès au site." Accepter En Savoir Plus