Mort de Karl Lagerfeld : retour sur les meilleures citations cultes et répliques du couturier (Photos)

Hier mardi 19 février 2019, le monde de la mode a perdu une icone , le grand couturier, Karl Lagerfeld. Il  qui a marqué ce secteur non seulement,  par son talent en tant que couturier, mais aussi et surtout par son franc-parlé qui ne laisse personne indifférent.

L’industrie de la mode est en deuil , Karl Lagerfeld  s’en est allé  à l’âge de 85 ans. Cette disparition laisse l’empire Chanel dont il assure la direction artistique depuis trente-six ans, orpheline . Des nombreux amis et fans du couturier et photographe allemand pleurent également son départ

Ce dernier n’est pas seulement connu pour son talent dans la couture. En effet, Karl Lagerfeld laisse aussi derrière lui de nombreuses  répliques et de citations mémorables. C’est d’ailleurs à cause de ces citations que certaines personnes parlent de « Karlismes » en ce qui le concerne. C’est dire donc que bon nombre de citations chocs et de répliques cultes ont accompagné la carrière de ce dernier.  Voici un florilège de “Karlismes“.

[su_heading size=”17”]A lire aussi: Egypte : un avocat jeté en prison pour avoir porté un gilet jaune [/su_heading]

Citations marquantes de Karl Lagerfeld

Le sportswear : « Les pantalons de jogging sont un signe de défaite. Vous avez perdu le contrôle de votre vie, donc vous sortez en jogging. » Le Monde selon Karl, 2013.

A propos de la mort : « Il n’y aura pas d’enterrement. Plutôt mourir. » Numéro, 2018.

Ses clientes : « La mode n’est pas faite pour les cloches, alors allez sonner Pâques ailleurs que chez moi. »

Choupette : « Choupette était à un de mes amis qui m’a demandé si ma gouvernante pouvait s’occuper d’elle pendant ses deux semaines d’absence. Quand il est revenu, on lui a dit que Choupette ne reviendrait pas chez lui. »

View this post on Instagram

?✒️ #GratitudeJournal #Basic

A post shared by Choupette Lagerfeld (@choupettesdiary) on

L’homosexualité : « Quand j’étais enfant, j’ai demandé à ma mère ce qu’était l’homosexualité, et elle m’a dit, c’était il y a moins d’un siècle en Allemagne, mais elle était très ouverte d’esprit : ‘C’est comme la couleur des cheveux. Ce n’est rien. Il y a des gens qui sont blonds et d’autres qui sont bruns. Ce n’est pas un sujet de discussion.’ Elle avait une attitude très saine. » Vice, 2010.

[su_heading size=”17″]A lire aussi: Royaume-Uni : à la découverte du passe-temps favori du prince Harry [/su_heading]

« J’aime les lesbiennes qui ont des enfants, mais je suis contre le fait que des hommes gays adoptent parce que les enfants ont besoin d’une mère. Ma mère disait que les hommes n’étaient pas importants. C’est possible d’avoir un enfant sans père, disait-elle. Ça m’a sans doute influencé. Ça doit être horrible de ne pas avoir de mère. Je n’aime pas l’idée de deux pères. Les femmes sont meilleures que les hommes pour élever des enfants. Je suis désolé, mais c’est ce que je pense. » Métro, 2012.

Maximes : « Je suis auto-facho », Salut les Terriens, 2017

La personnalité commence où finit la comparaison.

Son empire : « Je suis un label vivant. Mon nom est Labelfeld et pas Lagerfeld. » Le Monde selon Karl, 2013.

Adèle : « La chanteuse du moment, c’est Adèle. Elle est un peu trop grosse, mais elle a un joli visage et une voix divine. » Métro, 2012.

Ses ennemis : « J’ai perdu deux de mes meilleurs ennemis : Pierre Bergé et Azzedine Alaïa. Lors des funérailles de Pierre, ma fleuriste m’a demandé : ‘Vous voulez qu’on envoie un cactus ?’ » Numéro, 2018.

[su_heading size=”17″]A lire aussi: France: Marlène Schiappa, l’ange gardien de Brigitte Macron ? [/su_heading]

La mode : « Je me souviens d’une créatrice qui disait que ses robes n’étaient portées que par des femmes intelligentes. Évidemment, elle a fait faillite. » Le Monde selon Karl, 2013.

« Si vous ne voulez pas qu’on vous tire sur la culotte, ne devenez pas mannequin ! Rejoignez plutôt l’Union des ursulines, il y aura toujours une place pour vous au couvent. » Numéro, 2018.

Les selfies : « Ils sont cette chose horrible où vous êtes déformé. Le menton est trop gros, la tête est trop petite. Non, c’est de la masturbation électronique. » The Guardian, 2014.

L’homme de lettres : « J’aime savoir, tout savoir. Être informé. Je suis une espèce de concierge universel, pas un intellectuel. » Le Monde selon Karl, 2013.

« Je lis de la littérature et beaucoup d’essais, de machins comme ça, mais je ne veux pas avoir l’air trop prétentieux. Les couturiers doivent lire Proust et draper du taffetas. » Stupéfiant!, 2017

La musique : « Je voulais à tout prix apprendre le piano. Au bout d’un an de cours, ma mère m’a foutu le couvercle sur les doigts et elle m’a dit : ‘Dessine, ça fera moins de bruit.’ Elle avait raison. » Libération, 2017.

[su_heading size=”17″]A lire aussi: Royaume-Uni : la réaction de Meghan Markle suite à la nouvelle trahison de son père [/su_heading]

Son look : « Mes lunettes, c’est ma burqa à moi. Je suis un peu myope, et les myopes, quand ils retirent leurs lunettes, ils ont un air de petit chiot mignon qui veut se faire adopter. » Vice, 2010.

Kate et Pippa Middleton : « Kate a une jolie silhouette et c’est la fille qu’il faut pour ce garçon [le prince William, NDLR]. J’aime ce genre de femmes, j’aime les beautés romantiques. De l’autre côté, sa sœur lutte. Je n’aime pas son visage. Elle devrait juste montrer son dos. » The Sun, 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus