Fespaco 2019: la liste des 20 films africains en compétition dévoilée

Le Fespaco édition 2019 avance à grand pas. Le Burkina Faso s’apprête à accueillir les festivaliers pour célébrer la 26ème édition des cultures d’Afrique et de la diaspora du 23 février au 2 mars 2019, à Ouagadougou. La présente édition coïncide avec le cinquantenaire du festival (Fespaco). La liste des 20 films (fiction long métrage) en compétition officielle, a été dévoilée par les organisateurs.

Le Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco) est un des plus grands festivals de cinéma africain. Il se déroule tous les deux ans à Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso. Cette année, il en est à sa 26ème édition et marque également le cinquantenaire de ce festival placé sous le thème : « Confronter notre mémoire et forger l’avenir d’un cinéma panafricain dans son essence, son économie et sa diversité ».

A propos de ce thème, le comité d’organisation a souligné qu’il s’agit de « mettre le cinéma africain et les cinéastes africains au centre de nos préoccupations. » et de venir aux fondamentaux, pour amener le cinéma et les cinéastes dans les périphéries de la ville de Ouagadougou. A cet effet, un partenariat a été noué avec l’association du Cinéma numérique ambulant (CNA).

Le délégué général du Festival panafricain du cinéma et de l’audiovisuel de Ouagadougou (Fespaco), Ardiouma Soma, a dévoilé le lundi 14 janvier 2019, à Paris, au siège de l’Unesco, la liste des 20 films (fiction long métrage) en compétition officielle mais a tenu à présenter comment les travaux préliminaires ont eu lieu avec les difficultés rencontrées dans les choix : « Nous avons constaté que la majorité des films qui nous ont été soumis ont été de qualité. C’est ce qui nous amène à présenter cette sélection un peu tardivement parce que, le travail était vraiment difficile pour faire le choix des films. On ne peut pas montrer en une semaine tous les films de qualité que nous avons reçu ».

Unesco le 14 Janvier 2019-FESPACO 2019-

Pour cette 26ème édition, le comité a également abordé l’innovation mise dans le processus de sélection des films et a ainsi décidé de mettre en œuvre les recommandations issues de l’atelier international organisé au cours des mois de novembre et décembre 2017. « Nous avons ouvert le comité de sélection à des personnalités externes du Fespaco, aux résidents au pays, à des experts internationaux, aux personnes averties du cinéma » a expliqué le délégué général du Fespaco.

Cette innovation a permis d’avoir une sélection d’environ 165 films répartis dans 7 catégories qui couvrent le domaine de la fiction, du documentaire, de la série télévisuelle, des écoles africaines du cinéma et les films d’animation dont les 20 films, fiction long métrages pour l’Etalon d’or de Yennega. De ces 20 films, trois proviennent du Burkina Faso.

« Et nous avons retenu 21 longs métrages documentaires de création qui, pour la première fois vont compétir aussi pour l’Etalon d’or de Yennega de leur catégorie » a expliqué M. Soma qui a fait savoir que ce sont des films de qualités qui représentent toutes les régions de l’Afrique.

Quels sont les prix à gagner ?

  • Le 1er prix pour l’Etalon d’or de Yennega dans la catégorie film de fiction long métrage est composé d’un trophée et la somme de 20 millions de francs CFA.
  • Le 2ème prix, l’Etalon d’Argent de Yennega, est composé d’un trophée et de 10 millions de francs CFA
  • Le 3ème prix, l’Etalon de Bronze de Yennega, est composé de 5 millions de nos francs plus un trophée également.

Le ministre burkinabè de la Culture, Abdoul Karim Sango, quant à lui, a tenu à rassurer que des dispositions ont été prises sur le plan sécuritaire pour le bon déroulement de cette 26e édition du Fespaco : « Nous savons que c’est une grosse préoccupation mais nous voulons vous rassurer que le Burkina Faso est reconnu pour son expertise en matière d’organisation de grands événements. Cette édition spéciale du Fespaco ne va pas déroger à la tradition. Vous viendrez dans la paix, vous séjournerez dans la sécurité et vous rejoindrez vos pays respectifs dans la sérénité ».

La liste des fictions longs métrages en compétition pour l’Étalon d’or de Yennenga du Fespaco 2019.

  • Five Fingers for Marseilles, de Michael Matthews (Afrique du Sud)
  • Sew The Winter To My Skin, de Jahmil X. T. Qubeka (Afrique du Sud)
  • Ila Akhir Ezzaman (Jusqu’à la fin des temps), de Yasmine Chouikh (Afrique du Sud)
  • Desrances, d’Apolline Traoré (Burkina Faso)
  • Duga (Les Charognards), d’Abdoulaye Dao et Hervé Eric Lengani (Burkina Faso)
  • Hakilitan (Mémoire en fuite), d’Issiaka Konaté (Burkina Faso)
  • lous Weapons (Les armes miraculeuses), de Jean-Pierre Bekolo (Cameroun)
  • Resolution, de Boris Oue et Marcel Sagne (Côte d’Ivoire)
  • Karma, de Khaled Youssef (Egypte)
  • Keteke, de Peter Sedufia (Ghana)
  • Rafiki, de Wanuri Kahui (Kenya)
  • Barkomo (La Grotte), d’Aboubacar Bablé Draba & Boucary Ombotimbé (Mali)
  • Indigo, de Selma Bargach (Maroc)
  • Mabata Bata, de Joao Luis Sol de Carvalho (Mozambique)
  • Hakkunde, d’Oluseyi Asurf Amuwa (Nigeria)
  • The Mercy of the Jungle, de Joel Karekezi (Rwanda)
  • Akasha, de Hajooj Kuka (Soudan)
  • T-Junction, d’Amil Shivji (Tanzanie)
  • Fatwa, de Mahmoud Ben Mahmoud (Tunisie)
  • Regarde-moi (Look at me), de Nejib Belkadhi (Tunisie)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. AccepterEn savoir plus