MoovInter

Spécial Can 2019

Championnat féminin: gestion en demi-teinte de Floriane Afoutou, Mathurin de Chacus appelé au secours

Le championnat national de Football féminin, va être lancé le 27 février 2019 à 16h, sur la pelouse du stade René Pleven à Cotonou (Olympique # Black Stone) dans un climat de tension. La trentaine de clubs au départ, c’est finalement 18, qui ont été retenus pour l’animer et comment ?

Le dit championnat va se jouer en pools dans quatre zones (Atlantique- littoral, Ouémé-Zou, Mono-Couffo, Septentrion). Avant de rentrer dans le vif du sujet, relevons quelques dysfonctionnements constatés par notre rédaction.

---Publicité---

Le manque de professionnalisme dans la publication du calendrier

Au titre de la première fausse note commise par la commission de Football féminine dirigée par Floriane Afoutou, membre du comité exécutif de la Fédération béninoise de Football (FBF), on note la double publications du calendrier. Alors qu’on parle de renouveau du Football béninois, on s’attendrait à mieux. Ce n’est pas du tout ce que nous a servi la commission de Football féminin. Tenez : Dans un premier temps, on a vu circuler un programme de championnat avec 28 clubs, au lieu des 21 clubs retenus et publiés au départ. Ensuite, nous avons reçu le nouveau calendrier de 18 clubs. Bon à savoir les deux calendriers portent la date du 6 février 2019 (voir fichier ci-dessous).

Calendrier des matchs. Football à 28 clubs Calendrier des matchs. Football à 18 clubs

Floriane Afoutou a tenté d’expliquer le processus qui a conduit au choix des 18 clubs.

Dans un entretien accordé à un confrère, la patronne du Foot féminin a tenté d’éclairer la lanterne des promoteurs de clubs féminins sur les étapes qui ont conduit à 18 clubs. A l’en croire  près d’une quarantaine de clubs féminins, participait aux diverses activités de la Fbf. Alors, la commission s’est donc d’abord assurée de l’existence juridique de ces clubs. Il en découle qu’une trentaine a été validée. La seconde étape a consisté à vérifier que les clubs disposent de ressources humaines ” quantitatives et qualitatives…”, a-t-elle martelé au confrère. Enfin, le nombre 18 a été retenu ” dans un délai record “, a-t-elle déclaré.

Quelques réactions de présidents de clubs

Le calendrier n’est pas la bienvenue nous ont confié certains responsables de clubs. « Jouer championnat pour championnat ça, c’est du désordre, on va bien nous préparer pour jouer, alors ne regardons pas la subvention. », a lancé l’un d’entre eux, qui a invité les membres de la commission à revoir le calendrier, « on va jouer dans le week-end et congé. Bientôt, ce sont les examens, et les candidates ne seront plus régulières à l’entraînement. »

“On a l’impression que les gens ne sont pas séri… chez nous. Comment est-ce qu’on peut mettre des matchs à des jours ouvrables et dans la matinée. Le nouveau calendrier a essayé de rectifier le tir, mais pas totalement, car les mercredi 6 mars, 13 mars, mercredi 20 mars et 3 avril pour ne citer que ça, il y au moins un match à 9H. Ce qui était plus grave dans le calendrier à 28 clubs, car on avait des rencontres à 7 heures le jeudi 28 février 2019, ainsi que le mardi 12 mars 2019.”

« Il faut tenir compte de notre contexte, les parents ne peuvent pas accepter que leurs filles sèchent les cours pour le championnat (amateur), pour quel but ? », s’est interrogé, l’un des responsables de clubs.

Deuxième fausse note, une gestion solitaire de la présidente de commission

A la commission de Football féminin, ce n’est pas la grande sérénité la raison : Certains membres ne sont même pas informés du processus qui a conduit à la publication du calendrier. Une source extérieure proche d’un membre, nous a renseigné que la présidente n’a pas considéré la commission de Foot féminin, sinon, il aurait fallu une réunion pour mettre tous les membres au parfum de ce qui veut se faire. C’est donc la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. La commission de Foot en son sein ne semble pas unie. Les décisions ne seraient prises de facon unilaterale par la présidente. Cette dernière à en croire notre source, pour se justifier aurait laissé entendre que les décisions proviendraient du patron de la FBF, le président  de Chacus. Connaissant le président homme d’affaires, une autre source nous a confié que c’est impossible qu’il agisse de la sorte. Alors il serait bien que ce dernier essaie de tenir une réunion de vérité avec les membres de cette commission et les promoteurs de clubs féminins.

Notre rédaction dans la quête de la vérité a tenté de joindre le noyau de l’administration à la FBF. Après quelques minutes d’échanges, on retient que la présidente de la commission féminine a bien fait part au comité des activités liées au championnat, puisqu’elle produirait des rapports de tout ce qu’elle fait. Alors les propositions lui ont été faites. Mais ce dernier a dit ne pas être informé de la publication du calendrier. Etonnant ?

Comment régler la sempiternelle question d’étrangère si…

La présence de joueuses venues des pays de la sous-région, plus précisément du Nigeria a été source de divergence entre certains promoteurs de centres et les précédentes commissions de Foot féminin. Déjà, les voix s’élèvent pour la promotion du « made in Benin ». « Nous avons vu des équipes composées de nigérianes. Il faut faire la promotion de nos filles et pour ce faire, il faudra s’y prendre avec tact.», peut-on retenir de l’appel d’un promoteur de centre de formation de Foot féminin. En réponse, pour réguler le phénomène, la commission a décidé de limiter l’effectif à cinq par équipe. Cependant, des doutes subsistent quant à l’absence de licence fédérale. Alors qu’une source nous a confié que les joueurs retenus par club peuvent jouer grâce à la présentation de leurs différentes cartes d’identités, un promoteur de club féminin, joint par la rédaction, nous a expliqué que nombre de jeunes joueuses béninoises sont des mineurs et qu’il aura un peu de difficulté à leur établir la carte d’identité vu le temps. Un autre responsable avec qui nous avons longuement échangé et qui est à la tête de l’un des premiers clubs de Foot féminin au Bénin a dit qu’il serait mieux qu’en l’absence des licences, que la commission fasse au club, des fiches signées par la FBF, comme ce fut le cas la saison précédente. Ceci afin d’éviter la tricherie et les jeux de couloir devant conduire au non-respect du nombre de joueuses étrangères. Sur ce, il voudrait que la commission de Foot féminin et la FBF soient « très très rigoureux sur la présence de cinq étrangères au maximum par club ».

Attente et preuve d’un lancement précipité

Les trois premiers de l’Atlantique/Littoral, les deux premiers de l’Ouémé / Zou, le premier du Mono/ Couffo, et les deux premiers du Septentrion vont jouer la phase finale, c’est donc, ce à quoi devraient s’attendre les différents clubs participants au championnat Féminin, saison 2019. Mais de source sûre, nous apprenons qu’il y a encore des points à coordonner, malgré cela, le championnat va être coûte que coûte lancé le 27 février. Mais pourquoi ne pas prendre le temps nécessaire pour finir avec l’aspect formalités ? Puisque certains dossiers regorgent d’imperfections qui au demeurant empêchent tout au moins l’établissement des licences. C’est déjà la preuve que le passé n’a en rien servi au présent de cette commission.

Les regards sont désormais tournés vers Mathurin de Chacus

Toutes les personnes rencontrées au cours de nos investigations afin de voir clair dans ce dossier de championnat ont souhaité une rencontre avec le président de la FBF. Alors que nous avions appris de source proche de la FBF, que le patron n’est pas assez disponible pour cette rencontre.

Quelques questions qui taraudent les esprits

Comment entend-elle éviter d’éventuelle tricherie ? A quand l’enregistrement des ballons de la compétition ? Les subventions ? Puisqu’il faut le préciser, le Football béninois bénéficierait à en croire une source de 200.000 dollars par an, de la FiFa (Championnat, Coupe, formation et autres).

---Publicité---

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Dans le Flux de l'actualité

People

Italie: Jessica Alba, très sublime dans une robe d’été (photo)

L’actrice Jessica Alba a fait sensation dans une jolie robe lors de la présentation de ses nouveaux produits de beauté au magasin de beauté Douglas à Rome. Jessica Alba, mondialement connue en tant qu’actrice américaine a mis de côté un peu…

Monde

USA-Iran: « cette Maison-Blanche souffre de troubles mentaux » dixit Hassan Rohani

Les relations entre l’Iran et les Etats-Unis se dégradent de jour en jour. Après l’annonce de nouvelles sanctions…

CAN 2019: les compos officiels du match Cameroun-Guinée Bissau

Ce mardi 25 juin 2019, les Lions Indomptables du Cameroun seront face au Lycaon de la Guinée Bissau pour le compte…

C.I – Recomposition de la classe politique: il y a les Houphouëtistes et les anti-Houphouëtistes selon Ouattara

Le président Alassane Ouattara s’est enfin exprimé sur la brouille qui le lie à son prédécesseur Konan Bédié et sur…

Niger: l’Assemblée nationale adopte un nouveau code électoral controversé

Un nouveau code électoral fait grand bruit au Niger. Adoptée lundi 24 juin à l’unanimité des députés de la mouvance…

CAN 2019: le message d’assurance de Sadio Mané

Sadio Mané, la star Sénégalaise, suspendue lors du premier match contre la Tanzanie va entrer en lice ce jeudi 27…

Côte d’Ivoire: le duo Alassane Ouattara-Henri Konan Bédié annoncé à Paris

Deux hommes d’Etat ivoirien pourraient se retrouver en début du mois de juillet en France. Opposé l’un à l’autre,…

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. Accepter En savoir plus