Dossier ICC-SERVICES: poursuite de certaines autorités politiques, Togbonon ne démord pas

La détermination du procureur spécial près la cour de répression des infractions économiques et du terrorisme, Gilbert Togbonon à poursuivre certaines autorités, impliquées dans le dossier ICC-Services, n’est point émoussée. Il a réitéré cette volonté, lors du point de presse, qu’il a organisé le Lundi 11 Février 2019, pour faire le point du procès.

La haute cour de justice aura des clients dans le dossier de la structure illégale de collecte de fonds et de placement, Icc-Services. C’est du moins, ce qui ressort du point de presse organisé ce Lundi 11 Février 2019, par le procureur spécial de la cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET).

En effet, au cours de ce point de presse, le procureur spécial a réitéré sa menace de poursuivre devant la haute cour de justice, certaines autorités de l’ancien régime qui se sont affichées avec les promoteurs ou qui ont d’une manière ou d’une autre, bénéficié des libéralités de la part des promoteurs de ICC-services.

Pour le procureur spécial Gilbert Togbonon, le fait que ces autorités se sont affichées aux côtés des promoteurs de cette structure illégale a favorisé la confiance des déposants. A le croire, les autorités indexées ont contribué aux infractions d’escroquerie avec appel au public et exercice illégal d’activité de banque et de microfinance mises à la charge des promoteurs d’ICC-Services de par leur apparition aux côtés des responsables.

Un peu plus tôt, lors de sa réquisition, le procureur spécial près la cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET) a cité le nom de l’ancien président de la République Thomas Boni Yayi et de certains de ses ministres. Pour lui, ces différentes autorités sont des co-auteurs dans ce dossier d’escroquerie. C’est dire qu’il n’est pas exclu que, les jours à venir, la procédure de la haute cour de justice soit lancée contre ces personnalités politiques.

5 commentaires
  1. Seko dit

    Très clair, limpide et absolument cohérent. Des gens ont usé de leurs positions pour avilir notre pays et notre État. Ils doivent répondre de leurs actes. Au nom de la démocratie!!! C’est très élémentaire.

  2. Seko dit

    Très clair et limpide en plus d’être cohérent. Ceux qui ont abusé de leurs positions au sommet de l’État pour le prostituer et le traîner dans la boue, doivent rendre des comptes. Ce n’est qu’une règle élémentaire de démocratie.

  3. Bénin Béni dit

    Très clair et limpide en plus d’être cohérent. Ceux qui ont abusé de leurs positions au sommet de l’État pour le prostituer et le traîner dans la boue, doivent rendre des comptes. Ce n’est qu’une règle élémentaire de démocratie.

  4. Adamon dit

    Talon a di que le Benin est un désert de compétence! Je vois que sa s’applique à ses propres amis.

  5. Gilles dit

    Personne n’est au dessus de la loi ! Chacun doit répondre de ses actes. La liberté n’est pas uniquement pour les puissants.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. AccepterEn savoir plus