CPI: Laurent Gbagbo est arrivé en Belgique, Blé Goudé toujours en attente

Après sa libération, vendredi 01er Février 2019 par la Cour Pénale Internationale (CPI), Laurent Gbagbo est arrivé à Bruxelles (Belgique) ce mardi 05 Février a annoncé la CPI.  

Suite à la décision de la chambre d’appel de la Cour Pénale Internationale (CPI), le vendredi 01er Février, accordant à l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo et l’ex ministre de la jeunesse Charles Blé Goudé une liberté conditionnelle, deux semaines après l’historique décision de la première instance qui a acquitté les deux accusés et demandé leur libération immédiate, le président Laurent Gbagbo a enfin rejoint la Belgique ce mardi 04 Février.

---Publicité---

Parmi les conditions posées par la chambre d’appel, il était question que l’ancien président ivoirien et son coaccusé soient transférés dans un Etat proche des Pays-Bas après leur sortie de la prison et a aussi restreint leur mouvement dans ces pays d’accueil. Si le président Laurent Gbagbo a pu trouver une terre d’accueil grâce à la nationalité (Belge) de sa seconde épouse, Mme Nadiani Bamba, ce n’est pas encore le cas de l’ancien leader des jeunes patriotes qui jusque là n’a pas encore eu un pays d’accueil en Europe. Selon les informations relayées par les médias, les autorités belges ont donné l’autorisation au Président Laurent Gbagbo de séjourner sur leur territoire, et la principale raison évoquée, est que la seconde épouse de Gbagbo, Nadiani Bamba, et son fils résident dans la capitale belge.

Il est à noter que certains pro-Gbagbo se livrent à des attaques groupées contre Mme Nadiani Bamba dit Nady Bamba, puisque ces derniers l’accusent d’une collaboration avec le pouvoir de la Côte d’Ivoire. Ils disent qu’elle a été la première personne de l’ancien pouvoir dont le compte a été dégelé par l’Union Européenne dès le mois de juin 2011.

Rappelons que dans ce pays d’accueil, Gbagbo a obligation de se déplacer seulement dans la ville de Bruxelles et devra par ailleurs signaler sa présence dans cette capitale par un système de pointage une fois par semaine auprès des autorités du pays. Son passeport ivoirien est confisqué, et si déplacement à l’étranger il devait y avoir, il devra demander une autorisation préalable à la CPI.

---Publicité---

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus