Brigitte Macron: sa petite-fille Emma utilisée à des fins politiques

En France, la première dame Brigitte Macron peut être fière. Sa petite fille, une adolescente de 12 ans, vient de se mettre au service de la diplomatie française.

Ne dit on pas qu’aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années? Après les filles de la première dame française Laurence et Tiphaine, engagées au service du président avant et après la campagne présidentielle, c’est sa petite-fille Emma, fille de son aînée, qui sert la diplomatie française. Cette pré-adolescente, alors âgée de 11 ans, a été aperçue, rappelle « Voici « , au côté du nouveau couple présidentiel, devant la pyramide du Louvre, le soir du 7 mai 2017.

Et tout récemment, dans leur livre Madame la présidente, consacré à Brigitte Macron, Ava Djamshidi et Nathalie Schuck évoquent le rôle joué par Emma, à l’occasion d’un passage sur les liens de la Première dame et de Melania Trump. En effet, après Rihanna, Angelina Jolie ou encore Bono, Hermione Granger, soit Emma Watson, très engagée dans la lutte pour les droits des femmes a fait le déplacement sur un coup de baguette magique pour participer à un événement, qui faisait écho dans son cœur.

La jeune artiste Emma au service de la  diplomatie

« Lorsque l’Américaine est brièvement hospitalisée, (Brigitte) lui adresse un mot de convalescence par l’intermédiaire de l’ambassadeur. Elle veille aussi à apporter sa touche personnelle aux cadeaux protocolaires » indiquent les deux journalistes Ava Djamshidi et Nathalie Schuck cités par le magazine Gala. A en croire leur livre, lors de la visite d’État du couple Macron à Washington, au printemps 2018, elle remet un dessin de sa petite-fille Emma à Barron, le fils de Melania Trump qui, touchée par ce geste remerciera l’épouse d’Emmanuel Macron pour ce « cadeau adorable ». «De même, lors de la cérémonie de baptême de Yuan Meng, le bébé panda prêté par l’empire du Milieu au zoo de Beauval, dont elle est la marraine, (Brigitte Macron) transmet à l’ambassadeur de Chine un dessin de panda de sa petite-fille, pour l’épouse du président Xi Jinping», relatent les auteures de Madame la présidente. Mignon.

Il est à noter que, si sa grand-mère veille à ce qu’elle soit préservée de la violence du monde politique, Emma n’en apprend pas moins les subtilités.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. Accepter En savoir plus