A la Une Société

Bénin – Nomination des doyens: vers la sanction des enseignants frondeurs du supérieur?

Les enseignants du supérieurs manifestent contre la nomination des doyens de facultés et directeurs d'écoles

Le Recteur de l’Université d’Abomey-Calavi (UAC) est invité à faire le point des cours non déroulés le jeudi 31 janvier 2019,  de 09 heures à 12 heures, jour du sit-in organisé par les enseignants, contre la nomination des doyens de facultés et directeurs d’écoles des universités publiques. Ledit point est réclamé par le Ministère de tutelle qui a également demandé les noms et prénoms des enseignants programmés pour dispenser lesdits cours.

La Ministre de l’Enseignement Supérieure et de la Recherche Scientifique, Attanasso Marie-Odile, veut savoir, ce qui s’est passé dans les amphithéâtres entre 09 heures et 12 heures, pendant que les enseignants ont siégé son lieu de travail. Selon la note de service N°0359/MESRS/DC/SGM/SA, le Recteur de l’UAC est appelé à faire ce point, dans les moindres détails, ce lundi 11 février 2019, avant 12 heures 30.

Vue l’importance accordée au point par la Ministre, on est en droit de se poser des questions, sur la finalité de cette action, qui visiblement est une première à l’UAC depuis l’avènement de la rupture. Des précisions contenues dans la note de service confortent cette curiosité sur cette action du gouvernement qui pourrait semer la trouille dans le rang des enseignants surtout que l’on veut aussi savoir dans les détails, l’identité des enseignants en question.

 Des sanctions en vue à l’encontre des concernés?

Les enseignants qui auraient abandonné leurs étudiants pour aller manifester, doivent-ils craindre des sanctions de la part de leur autorité de tutelle? La question reste posée en attendant que le Ministère ne décide du sort de la liste, qui lui sera transmise par le Rectorat. Toutefois, il convient de rappeler que des agents de l’Etat ont déjà fait les frais d’une telle action lors des mouvements de l’année passée. Une fois le point de présence au poste effectué, le Ministère de l’économie et des finances avait pris le relais pour procéder à des défalcations. S’achemine t’on vers le même scénario étant donné que les mêmes causes produisent presque toujours les mêmes effets. Wait and see.

A Lire Aussi

Bénin – impasse électorale: un ultimatum de 48h à Patrice Talon

Robert Houngbo

Bénin – Légisaltives 2019: le JRPR mobilise les étudiants pour des élections apaisées

Cochimau S. HOUNGBADJI

Mercenaires au Bénin, la réplique des FCBE à la police républicaine

Parfait FOLLY

Bénin – Impasse électorale: l’affaire des « mercenaires » est une fable selon Nicéphore Soglo

Bénin: retour sur les personnes interpellées ou arrêtées au cours de la semaine

Robert Houngbo

Bénin – crise préélectorale : le jusqu’au-boutisme suicidaire des forces politiques

Hervé Ganhouégnon

Laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et afin d’améliorer l’expérience de nos utilisateurs. En cliquant sur ”J’accepte”, vous acceptez l’utilisation des cookies. Vous pourrez toujours les désactiver ultérieurement. Si vous supprimez ou désactivez nos cookies, vous pourriez rencontrer des interruptions ou des problèmes d’accès au site." Accepter En Savoir Plus