Bénin: l’Ong “African Wealth Fountain” incite à l’éradication de l’immigration clandestine (vidéo)

L’Ong “African Wealth Fountain” a organisé samedi 9 février 2019, un séminaire de formation au profit des jeunes au campus Universitaire  d’Abomey-Calavi. 

Un atelier de formation sur les crises contemporaines en Afrique a été organisé samedi, par l’Organisation Non Gouvernemental African Wealth Fountrain. Il s’agit d’une formation dont l’objectif est de permettre aux participants d’avoir une vue claire sur la géopolitique internationale de l’immigration. En effet, l’Organisation Non Gouvernementale African Wealth Fountain (AWF) s’est assignée comme mission d’enrayer l’immigration clandestine afin de participer à la réorientation des africains en général et des béninois en particulier. Pour le Directeur Exécutif de l’ONG Kévin Martino Houédikin, la présence remarquable des participants témoigne de l’importance qu’ils accordent à ce séminaire de formation. «Au-delà donc d’un rendez-vous de renforcement de capacité, cet atelier nous rassemble autour d’un sujet d’actualité et donc un débat de culture général» a-t-il expliqué.

[su_heading size=”17″]A lire aussi : Johnny Hallyday: sa veuve Laeticia en couple avec le prince d’Italie? (photo) [/su_heading]

En effet, cette formation a été animée par le Docteur Midjeou Berenger Avohoueme, Enseignant-chercheur à l’UAC.  Dans une procédure du donner et du recevoir, il a indiqué qu’est migrant tout individu qui quitte la région où il habite et traverse une frontière pour aller s’installer dans une autre région. A l’en croire, la migration n’est donc clandestine que quand le migrant ne suit pas les procédures normales de l’immigration. C’est pourquoi , il invite les jeunes à avoir une maîtrise des règles qui régissent l’immigration. «Les scènes des migrants Sud-américains, mexicains, vénézuéliens nous montrent à souhait à quel point les africains en général et les béninois en particulier n’ont plus droit d’avoir comme pays de rêve les Etats-Unis », dit-il.

Pour Hospice Hladomè, participant, cette formation lui a permis de comprendre qu’on peut créer le bonheur avec les moyens disponibles. Irène Agblédo, trouve quant à elle que cet atelier lui aurait permis de connaître la vraie définition de la migration pour pouvoir prendre des décisions qu’ils faut en temps opportun.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus