Bénin: l’impression de Emmanuel Tiando après la clôture du dépôt des dossiers de candidature

Le président de la commission électorale nationale autonome (CENA) Emmanuel Tiando, a donné ses impressions devant les caméras et micros de la presse locale, après la clôture du dépôt des dossiers de candidature.

Après la clôture du dépôt des dossiers de candidature ce Mardi 26 Février 2019 à minuit, le président de la commission électorale nationale autonome (CENA), Emmanuel Tiando s’est prêté aux questions des professionnels des médias.

A la question de savoir, pourquoi la CENA a fermé le portail au nez des représentants de partis politiques, le président Emmanuel Tiando a affirmé que quand on faisait les préparatifs pour la réception des dossiers de candidature, il a insisté sur le fait qu’il faut respecter les dispositions du Code électoral.

Nous avons indiqué à tous les partis politiques, que la réception des dossiers de candidature débutait le 21 février pour s’achever le 26 à minuit. C’est ce que nous avons observé et à partir de minuit, nous avons fermé le portail. Ce n’est pas nouveau. Nous avons l’habitude de le faire. Par conséquent, je ne trouve pas que la CENA soit responsable du non-dépôt des dossiers ou de la non-entrée à la CENA des partis politiques qui ne se sont pas présentés à l’heure.”, indique-t-il.

Répondant aux questions des journalistes sur ce que l’institution peut faire pour les partis politiques qui n’ont pu tenir dans le temps du fait des difficultés liées à l’obtention du quitus fiscal et du certificat de conformité qui serait à la base du retard accusé par ces partis, le président de la CENA, estime que ce problème n’est pas de la compétence de l’organe qu’il préside.

” Vous avez dit si. Indique-t-il avant de demander: “Vous les avez vus et ils vous ont dit que c’est ça le problème ? Et même si c’était le cas, nous à la CENA, on ne s’occupe pas de ces questions-là, affirme-t-il. Ce n’est pas nous qui les gérons. Il y a un Ministère qui s’occupe des certificats, de ce que vous savez et donc, il n’appartient pas à la Céna de tenir compte du fait que quelqu’un ne l’aurait pas reçu à temps, poursuit-il. Nous, nous faisons notre travail en raison du calendrier électoral que nous avons établi et les autres problèmes ne nous concernent pas et nous ne voulons pas nous mêler de ces problèmes, parce que ce sont des problèmes qui ne relèvent pas des compétences de la Cena.” conclut-il.

Pour finir, le président de la CENA a précisé la suite de la procédure après la fermeture du dossier de candidature. Selon ses dires, il faut procéder à la vérification de la recevabilité des dossiers qui ont été reçus afin de délivrer le récépissé définitif aux partis dont les dossiers de candidature seront en règle. Les autres dossiers seront rejetés et pourraient faire l’objet d’un recours, si les responsables politiques des partis dont les dossiers sont rejetés font cette option.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus