A la Une Politique

Bénin: les dossiers des deux blocs du président Talon rejetés

Pour dossier non conforme à la nouvelle loi portant charte des partis politiques en République du Bénin, le ministère de l’intérieur et de la sécurité publique a rejeté le dossier du bloc républicain et celui des progressistes.

A quelques jour de la date des dépôts de candidature pour le compte des élections législatives du 28 Avril 2019, les dossiers des blocs républicains et progressistes ont été rejetés au niveau du ministère de l’intérieur; apprend-on.

Selon l’information relayée par le web média « 24HeuresauBénin », le dossier des deux blocs du chef de l’Etat serait rejeté pour non conformité aux dispositions de la loi 2018-23 du 17 Septembre 2018 portant charte des partis politiques en République du Bénin. Les deux blocs politiques disposent donc de huit (08) jours pour procéder aux différentes corrections en vue de rendre conforme leur liste.

Qu’il vous souvienne qu’à travers un communiqué, la commission électorale nationale autonome (cena) s’est alignée à la décision de la cour constitutionnelle en insérant dans la liste des dossiers à fournir pour sa candidature à la députation une pièce complémentaire, le certificat de conformité qui est délivré au niveau du ministère de l’intérieur. La validation du dossier de candidature d’une liste est désormais tributaire de cette fameuse pièce. Soulignons que le défaut de nom et de certificat de résidence non conforme sont entre autres les causes du rejet du dossier du bloc républicain et progressiste.

A Lire Aussi

Bénin – impasse électorale: un ultimatum de 48h à Patrice Talon

Robert Houngbo

Bénin – Légisaltives 2019: le JRPR mobilise les étudiants pour des élections apaisées

Cochimau S. HOUNGBADJI

Mercenaires au Bénin, la réplique des FCBE à la police républicaine

Parfait FOLLY

Bénin – Impasse électorale: l’affaire des « mercenaires » est une fable selon Nicéphore Soglo

Bénin – Législatives 2019: Valère Dogué quitte l’Usl pour l’Union progressiste

Parfait FOLLY

Bénin: retour sur les personnes interpellées ou arrêtées au cours de la semaine

Robert Houngbo

3 commentaires

Adamon 11 février 2019 at 9 h 30 min

Le désert de compétence

Répondre
Bénin Béni 11 février 2019 at 11 h 11 min

Un très bon signal. Qui l’aurait osé du temps du régime yayi quel que fût le motif pour recaler les fcbe? Cette époque est vraiment bien révolue. Les cadres du ministère de l’intérieur ont fait leur travail. Nul n’est au-dessus de la loi.

Répondre
Alex 11 février 2019 at 12 h 01 min

C’est de la diversion pure

Répondre

Laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et afin d’améliorer l’expérience de nos utilisateurs. En cliquant sur ”J’accepte”, vous acceptez l’utilisation des cookies. Vous pourrez toujours les désactiver ultérieurement. Si vous supprimez ou désactivez nos cookies, vous pourriez rencontrer des interruptions ou des problèmes d’accès au site." Accepter En Savoir Plus