Bénin – Législatives 2019: la CENA toujours en attente des dossiers; vers un changement de calendrier?

Depuis le 21 Février 2019, la commission électorale nationale autonome (CENA) a mis en branle ses dispositifs en vue de recevoir les dossiers de dépôt de candidature. Mais à 24 heures de la fin du délai pour le dépôt des dossiers de candidature, les partis politiques se laissent toujours désirer par les agents mis en place pour la réception des dossiers.

C’est un secret de polichinelle qu’en République du Bénin, les partis politiques attendent les dernières minutes de la fin du dépôt de candidature, pour se bousculer à la commission électorale nationale autonome. L’élection législative du 28 Avril 2019, n’échappera pas à ce scénario. En effet, à 24 heures de la fin du délai prévu par l’organe en charge de l’organisation des élections pour la réception des dossiers de candidature, aucun parti politique n’a encore entrepris la démarche pour remplir cette formalité.

Si entre temps, les négociations pour le positionnement des candidats sur la liste, justifie ce retard dans le dépôt des dossiers de candidatures pour le compte des législatives du 28 Avril 2019, les raisons varient d’un parti politique à un autre. Les partis politiques de l’opposition par exemple, font actuellement face à un double niveau de blocage. Ils sont d’une part confrontés à une sérieuse difficulté de se faire délivrer le quitus fiscal et d’autres parts, le certificat de conformités qui sont par extraordinaires des pièces incontournables pour la validité du dossier de candidature.

Pour les autres formations politiques de la mouvance qui ont pu obtenir lesdites pièces, le consensus peine à s’obtenir autour de la liste de candidature. C’est le cas par exemple du parti du renouveau démocratique qui rencontre des difficultés dans certaines circonscriptions électorales comme c’est le cas à Sèmè-Kpodji. Pour la confection des listes de candidature, le PRD a adopté une procédure de désignation de ses candidats. Une procédure qui consiste à désigner les candidats par section communale. Mais à quelques jours du dépôt des dossiers de candidature, le Maire de Sèmè-Kpodji éprouve toujours des difficultés à boucler la liste de cette section communale et les potentiels candidats attendent toujours qu’il convoque une session extraordinaire sur la question.

Pendant ce temps, la commission électorale nationale autonome (CENA), attend toujours ses premiers clients. A l’allure où vont les choses, l’organe en charge de l’organisation des élections en République du Bénin, pourrait être amené à revoir son calendrier.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus