Bénin: ces projets que l’ancien Directeur du Fitheb, Ousmane Alédji avait avec Stan Tohon

L’ancien directeur du festival international de Théâtre du Bénin, et promoteur du centre culturel Artistik Afrika, Ousmane Alédji est choqué par le décès subit du chanteur béninois Stan Tohon. Il a exprimé sa tristesse mardi 26 février 2019 sur sa page Facebook surtout à cause de leurs projets communs. 

Entre regret et tristesse, l’expert culturel béninois Ousmane Alédji semble choqué par la mort du chanteur béninois Stan Tohon décédé mardi 26 février 2019 à Paris en France suite à une opération au genou . “Je suis sous le choc. On aura jamais fini notre projet sur le Maroc. Ce chapeau-ci, tu devais me le donner pour l’un des personnages de mon prochain film. J’ai visiblement trop traîné” a t-il fait savoir en légende d’une image de l’artiste avec son éternel chapeau qu’il ne quitte jamais. Dans son message il a promis la réalisation de ce film: “Chapeau l’ami ! Une promesse: ce film, je le ferai”.

Des projets à l’eau?

En effet, Ousmane Alédji voulait faire de Stan Tohon un personnage dans son film. Et comme par magie, il est mort le jour de son anniversaire. L’idée serait venue en 2008 à la présidence de la République du Bénin au temps de l’ancien président Boni Yayi. Selon Ousmane Alédji cité par Banouto: “les toutes dernières fois où on s’est vu, je lui disais, à chaque fois que j’allais faire de lui le personnage de mon premier film. il rigolait et disait: si tu veux faire un film, t’as qu’a te dépêcher parce que je ne suis pas cher”. A l’en croire, à chaque fois qu’ils rigolaient, il lui demandait: “si je peux avoir déjà les chapeaux, créer un personnage qui va te ressembler même si ce n’est pas toi-même”. Aussi, aurait-il un projet musical avec l’artiste. “Malheureusement je n’ai pas eu le temps pour mettre en place la logistique et tout” va-t-il regretter.

Qui est Ousmane Alédji?

Ecrivain, dramaturge, directeur artistique, directeur d’ateliers de formation en arts dramatiques et metteur en scène prolifique, il a écrit et monté plus de Trente-cinq spectacles, passant du théâtre à la poésie et au conte, dans une trajectoire décapante, rebelle, insoumise. Expert pour l’Afrique de l’Ouest de la Commission Internationale de Théâtre Francophone pendant huit ans et anciennement membre du conseil d’administration du FITHEB (Festival International de Théâtre du Bénin). Il crée et dirige depuis 1991 la compagnie de théâtre Agbo-N’Koko et lance en 2003, Artisttik-Bénin, association propriétaire du groupe de presse Artisttik Africa et d’un centre culturel polyvalent du même nom situé à Cotonou.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus