Algérie: si Bouteflika gagne la présidentielle, qui dirigera à sa place ? Élément de réponse

Alors qu’il a annoncé sa candidature pour un cinquième mandat, le président algérien Abdelaziz Bouteflika pourrait nommer un vice-président pour l’aider à diriger le pays, s’il remportait le scrutin, en raison de sa santé très fragile.

Une source bien informée, a déclaré que Bouteflika, qui a annoncé dimanche 10 février, sa candidature à un cinquième mandat à la présidentielle prochaine, a décidé de créer un poste de vice-président pour se faire aider à la présidence et à la prise de décisions dans la gestion du pays, au cas où il l’emporterait, car il n’a plus le pouvoir physique de le faire seul.

Bouteflika, âgé de quatre-vingt-un (81) ans, dirige l’Algérie depuis 1999, mais il est rarement apparu en public, depuis qu’il a subi un accident vasculaire cérébral (AVC) en 2013, qui l’a contraint à rester en fauteuil roulant. Mais, il est sur le point de remporter un cinquième mandat à l’élection présidentielle algérienne qui se déroulera le 18 avril. Le service de presse algérien a déclaré que Bouteflika avait l’intention de modifier la constitution au cas où il serait réélu. L’agence n’a toutefois pas précisé les éléments qu’il chercherait à modifier.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. AccepterEn savoir plus