A la Une Politique

Algérie: A 81ans, le président Abdelaziz Bouteflika candidat à un 5e mandat

Algerian President Abdelaziz Bouteflika is seen heading to vote at a polling station in Algiers on November 23, 2017 as Algeria goes to the polls for local elections. / AFP PHOTO / RYAD KRAMDI

Le chef de l’Etat algérien Abdelaziz Bouteflika est candidat pour la présidentielle du 18 avril prochain, a annoncé ce dimanche 10 février 2019, l’agence de presse officielle APS.

Dans un message à la nation transmis à l’agence de presse officielle APS et qui sera diffusé ce dimanche, le président algérien Abdelaziz Bouteflika a annoncé sa candidature à la présidentielle du 18 avril 2019, lors de laquelle il briguera un cinquième mandat. Dans le contenu de son message, le chef de l’Etat M. Bouteflika prévoit d’initier “dès cette année”, s’il est élu, une conférence nationale inclusive qui aurait pour objectif l’élaboration d’une “plateforme politique, économique et et sociale”, voire “proposer un enrichissement de la Constitution”.

Le mercredi 6 février 2019, un mouvement d’opposition algérien, le Mouvement pour la société de la paix (MSP), avait déclaré que le président Abdelaziz Bouteflika serait incapable de faire face aux exigences d’un cinquième mandat, en raison de sa santé fragile, selon l’agence de presse allemande dpa.

« Bouteflika n’est pas en mesure de continuer à gouverner en raison de la nature de sa maladie », a déclaré le dirigeant du Mouvement, Abderrazak Makri. « Sa candidature à un cinquième mandat n’est pas dans son intérêt, mais dans l’intérêt de ceux qui bénéficient de cette situation », indique le communiqué du MSP. « Ils assumeront l’entière responsabilité de ce qui va arriver », a ajouté le Mouvement, sans donner plus de détails.

Âgé de 81 ans, le président algérien, qui achève son quatrième mandat, a été victime d’un AVC en 2013 et n’apparaît plus que rarement en public. Cependant, il est tout à fait évident que M. Bouteflika ne compte pas abdiquer au fauteuil présidentiel.

A Lire Aussi

Bénin – impasse électorale: un ultimatum de 48h à Patrice Talon

Robert Houngbo

Bénin: la jeunesse dit non à la peur par une grande sortie des étudiants à l’UAC

Cochimau S. HOUNGBADJI

Mercenaires au Bénin, la réplique des FCBE à la police républicaine

Parfait FOLLY

Algérie : Abdelkader Bensalah appelle à une conférence nationale

Bénin – Impasse électorale: l’affaire des « mercenaires » est une fable selon Nicéphore Soglo

FPI : Laurent Gbagbo reçoit « le camarade » N’Guessan à Bruxelles et lance un appel

Modeste Dossou

Laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et afin d’améliorer l’expérience de nos utilisateurs. En cliquant sur ”J’accepte”, vous acceptez l’utilisation des cookies. Vous pourrez toujours les désactiver ultérieurement. Si vous supprimez ou désactivez nos cookies, vous pourriez rencontrer des interruptions ou des problèmes d’accès au site." Accepter En Savoir Plus