Zimbabwe: la hausse du prix du carburant déclenche des manifestations de colère

Des manifestations ont éclaté lundi 14 janvier au Zimbabwe après l’annonce par le gouvernement samedi 12 janvier de la hausse du prix du carburant. Des riverains ont été empêchés de se rendre à leur destination par des manifestants en colères qui ont barricadés des voies dans les deux principales villes du Zimbabwe, rapporte l’AFP.

“Des personnes en colère empêchent les autobus de banlieue de transporter des passagers. Les gens sont simplement bloqués”, a déclaré un témoin à l’AFP. Il essayait de partir d’Epworth, une banlieue pauvre située à l’est de la capitale Harare. Des rochers ont bloqué les routes menant au centre-ville de Harare lundi 14 janvier matin, indique la BBC.

À Bulawayo, des manifestants ont attaqué des minibus se dirigeant vers le centre-ville et ont utilisé des pneus et des pierres enflammées pour bloquer les principales routes menant en ville, tandis que certaines écoles renvoyaient des élèves chez eux, craignant pour leur sécurité. “Nous voulons que le président Emmerson Mnangagwa soit au courant de notre mécontentement face à son échec”, a déclaré à l’AFP un des manifestants.

Samedi, le président Mnangagwa a annoncé que le prix de l’essence allait connaître une hausse considérable. Le prix de l’essence est passé de 1,24 dollar le litre à 1,31 dollar à partir de dimanche. Cette hausse est destinée selon lui, à améliorer les approvisionnements alors que le pays est aux prises avec sa pire pénurie de carburant depuis une décennie.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.