Accueil » UFOA: la « grosse bourde » du ministre Oswald Homéky qui coûte très chère au Bénin
A la Une Sport

UFOA: la « grosse bourde » du ministre Oswald Homéky qui coûte très chère au Bénin

Le ministre Oswald Homeky en conférence de presse ce vendredi 07 septembre 2018

Le Bénin est sanctionné par l’Union des Fédérations Ouest-africaine (UFOA) de suspension pour deux ans de toutes ses compétitions avec une amende d’environs 29 millions de nos francs, annonce des sources locales. Ceci pour s’être retiré au dernier moment du premier tournoi UFOA U20 après le tirage au sort. Une décision étonnante du jeune ministre des Sports, a été à l’origine de ce retrait nous a confié une source, alors que les joueurs étaient prêts pour prendre le départ. Doit-il s’expliquer ou démissionner ?

Des interrogations qui trottent dans les têtes de nombreux supporters et avertis du Football qui avaient pourtant attiré l’attention sur le fait. L’Union des Fédérations ouest-africaines de football (UFOA) a suspendu le Bénin pour deux ans de toutes ses compétitions après son forfait à un tournoi U20 l’an dernier, a-t-on appris mardi auprès du secrétariat général de l’Union à Abidjan. Le Bénin écope également d’une amende de 29 millions de francs CFA (43.000 euros). La Fédération béninoise de football avait justifié ce forfait« par l’incapacité de présenter une sélection, puisque six joueurs sur les 20 retenus avaient été déclarés inéligibles pour la compétition ». 

Des jeux de courriers ?

Fraîchement, après le « Cadet Gate » qui a souillé l’image du Football béninois, les interprétations de courrier ont perdu en essence. Qu’est-ce qui s’est passé ? Aka Malam, secrétaire général de l’UFOA – B a adressé un courrier à l’instance du Bénin lui faisant part d’un contrôle IRM a effectué avant le démarrage du Tournoi à Lomé. Et même s’il a corrigé le tir plus tard via un autre courrier qui annonçait que cette décision était du vent (à titre dissuasif), c’est le début des « conneries ».

La question qu’on peut se poser et lui poser en tant que secrétaire général, quel règlement de la CAF parle de test IRM pour des compétitions de séniors ? A cet instant, une grosse panique dans le rang de … car encore dans les bras de  » Cadets Gate », l’image souillée est devenue si chère qu’on a raté encore le coach.

Entre éléments modificateurs et série d’actions

Cette lettre est bien dans un premier temps l’élément modificateur, mais le secrétaire de la FBF, Claude Paqui, par pure coïncidence, va se retrouver dans une situation gauchie. Indépendamment de sa volonté et de commun accord avec la branche juridique de la Fédération béninoise de Football, il a donc décidé de retirer le Bénin de la compétition. C’était la première fois que le verbe parait dans ce malheureux feuilleton.

 » En effet, à cause d’un dysfonctionnement de la plateforme, nous n’avons pu enregistrer que 14 joueurs sur les 20 joueurs et les 6 joueurs que la plateforme rejettent sont nés en 2001. Dans l’incapacité d’évoluer avec cet effectif pour faire valoir le Bénin dans cette compétition, nous sommes au regret de vous informer du retrait pur et simple de l’équipe du Bénin de la compétition des U-20 de l’UFOA B qui se déroulera à Lomé du 6 au 16 décembre 2018 . », a notifié à l’UFOA-B Claude Paqui.

Ce que beaucoup ignoraient

Le Bénin dans cette situation, selon nos investigations, avait obligation de répondre à l’instance vu que la difficulté n’émanait pas de lui et qu’il y avait un deadline… Et mieux, le pays de Sessegnon n’était pas le seul dans le cas d’espèce. Le Ghana aurait pu ne pas participer à la compétition, nous a annoncé une source.

Dans la foulée, une information vient rassurer le SG Paqui

De source proche de l’instance, nous avions appris que le comité d’organisation de l’UFOA a reconnu le dysfonctionnement et serait prêt à tout faire pour que le Bénin prenne part au tournoi. C’est à ce moment que Claude Paqui est revenu sur sa décision de retrait. Donc tout est clair, le Benin va jouer le Ghana, le Nigeria et le Niger dans le groupe B. Hélas cela n’arrivera jamais.

Oswald Homeky, ministre de tutelle, a fermé la porte à l’espoir et a semé le désespoir !

Le jour de départ, les enfants s’apprêtaient à écrire une histoire quand on leur annonce sans un « psychologue », leur retrait de la compétition, surtout après que les responsables ont passé un long moment au département des sports. Contrairement aux sources qui ont parlé de moyens et autres, le problème était ailleurs. Le jeune ministre après avoir eu des sueurs froides dans le cas  » Cadet Gate » ne voudrait pas prendre d’autres risques. Risques s’il y en avait ?

A suivre attentivement l’histoire, il y a une dernière phrase dans la lettre de retrait du SG de la FBF qui attire.  » Les 6 (six) joueurs que la plateforme rejette sont nés en 2001″. Alors ils sont mineurs. Mais le tournoi est pour les seniors. Les entraîneurs, après le doute sur un des joueurs en présélection l’ont mis à l’écart pour éviter d’éventuel forfait.  » Pas de risque à prendre. », a soufflé le vent. Mieux, les joueurs, selon nos investigations, sont les rescapés du test IRM donc des « réchappés » . Alors où se trouve le problème ?

A l’heure des sanctions, le ministre Oswald Homéky, doit savoir qu’il a se devoir vis-à-vis du peuple d’expliquer les vraies raisons de ce retrait. Se muer au silence ne semble pas la vraie solution. A moins qu’il veuille démissionner comme saurait été le cas sous d’autres cieux … Cependant, la Fédération béninoise Football, selon nos investigations, était prête pour le côté pécuniaire. Pourquoi le ministre Homéky n’a pas voulu que le Bénin prenne part à ce tournoi ?

Des questions qui méritent d’être posées, puisque le jeune éloquent ministre des Sports a toujours affiché sa volonté de voir les choses changées… Et ce n’est pas en jouant seulement au pays que les choses vont changer.

A Lire Aussi

Bénin: Rsf exige la libération du journaliste Casimir Kpédjo avant tout procès

Bénin – Impasse électorale: quel impact avec la saisie du parlement européen?

Robert Houngbo

Mali: le nouveau premier ministre est enfin connu

Modeste Dossou

Côte d’Ivoire: Simone Gbagbo fait mal à Man, l’euphorie à son comble

Modeste Dossou

Bénin: les dernières informations sur la garde à vue du journaliste Casimir Kpédjo

Cochimau S. HOUNGBADJI

Jour de la Terre: des gestes archi-simples à adopter pour sauver la planète

Kamilou Balogoun (Stag)

Laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et afin d’améliorer l’expérience de nos utilisateurs. En cliquant sur ”J’accepte”, vous acceptez l’utilisation des cookies. Vous pourrez toujours les désactiver ultérieurement. Si vous supprimez ou désactivez nos cookies, vous pourriez rencontrer des interruptions ou des problèmes d’accès au site." Accepter En Savoir Plus