---Publicité---

Togo: recommandations des évêques pour une politique apaisée et constructive

Réunie en Assemblée Générale, la Conférence des Evêques du Togo (CET), a fait un feed-back sur les différents événements socio-politiques qu’a connu le pays tout en exhortant, les prêtres, à plus d’engagements et de vérité aux côtés du peuple de Dieu, car pour elle, la politique n’est pas l’apanage des politiciens, puisse que la politique étant l’affaire de tous les citoyens, elle doit être définie comme la construction et la défense du bien commun.

Du 07 au 11 Janvier 2019, s’est tenue à Kpalimè, une ville du Togo, l’Assemblée Générale de la Conférence des Evêques du Togo (CET) qui a réuni les évêques et les prêtres autour du thème : « Quels prêtres pour notre pays et le peuple de Dieu dans la crise socio-politique que nous vivons? ».  Comme à l’accoutumé, c’est par la présentation des vœux pour la nouvelle qu’a commencé cette Assemblée Générale. Des vœux de : santé, de sainteté, de simplicité qui élève les humbles et de prospérité dans la vigne du Seigneur ont été formulés avant que les Evêques ne se démarquent un tout petit peu du thème et de s’intéresser à la situation socio-politique que traverse le Togo et d’apporter des réponses exceptionnelles.

--- Publicité---

Selon le site Koaci, la Conférence des Evêques du Togo a fait savoir que : « Les évènements que nous vivons dans notre pays… ne sauraient nous laisser indifférents, nous, prêtres de Jésus-Christ, le Prince de la paix. Les violences contre les personnes, les blessés, les détenus et les morts qui ont émaillé la période du dialogue entre les acteurs politiques sont déplorables et inacceptables ». Elle promet apporter sa touche pour des jours meilleurs au sein du peuple togolais avant d’ajouter que « Le peuple de Dieu attend de nous une parole d’espérance et de réconfort, mais aussi une parole forte qui appelle le mal, mal, et le bien, bien. Le peuple de Dieu attend de l’Église et de ses prêtres, la parole de vérité »

En parlant de vérité, la Conférence des Evêques du Togo rappelle que déjà par le passé, elle s’était prononcée sans position partisane à plusieurs reprises sur la situation socio-politique afin de permettre aux togolais de se retrouver pour discuter ensemble et que le fait de demander aux religieux et prêtres de dire la vérité « ne s’agit pas pour nous de se prononcer pour tel parti politique d’opposition ou pour le pouvoir. La crise nous demande de rappeler les valeurs qui transcendent les clivages partisans: la dignité de l’homme créé à l’image de Dieu et donc, la condamnation de tout acte qui nie cette dignité : les valeurs de vérité et de justice ».

---Publicité---

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus