gaetane

Sénégal – Présidentielle: le collectif C25 soupçonne Machy Sall: «( … ) une confiscation du pouvoir »

Réuni en conférence de presse hier mardi 15 janvier 2019, le collectif des 25 candidats de l’opposition (C25) a passé au crible, les sujets les plus brûlants de la sphère politique sénégalaise. Au cours de ladite assise, le collectif C25 s’est axé sur le rejet des candidatures par le Conseil Constitutionnel et s’est engagé contre la décision du Conseil Constitutionnel.

C’est inadmissible qu’au Sénégal, c’est tout simplement à une politique d’acharnement de la mouvance, contre l’opposition qu’on assiste à cette veille de l’élection présidentielle prévue pour le 24 février 2019. C’est du moins, ce qu’a fait savoir le porte parole du collectif des partis de l’opposition, Mactar Sourang en conférence de presse ce mardi.

En effet, l’élimination des candidatures sous diverses raisons par les 7 sages du Conseil Constitutionnel, pour arriver à seulement 4 challengers contre Macky Sall, est une injustice barbare selon le Collectif C25. Pour le porte parole dudit collectif Mactar Sourang , les dés sont pipés d’avance. Il soupçonne ainsi le chef de l’Etat Macky Sall de vouloir « construire une confiscation du pouvoir », d’avoir au menu un hold up électoral. A en croire l’analyse du collectif C25, Macky Sall aurait juste besoin de l’appui des forces de défense et de sécurité pour aboutir à cet objectif. Le porte parole Mactar Sourang a estimé que pour le bien du peuple, ces forces feraient mieux de se ranger du coté de la nation qui est prête à barrer la route à Macky Sall.

Par ailleurs, le collectif C25 a exhorté les citoyens sénégalais à la résistance et a lancé un appel aux leaders et responsables de l’opposition à l’union pour une mise en place de stratégies de Coordinations communales et d’attendre les mots d’ordre du collectif.

Pour rappel, suite aux rejets du conseil constitutionnel, les leaders de l’opposition se sont réunis au siège de Bokk Guis Guis, dans l’ après midi du mercredi 2 janvier, pour mettre en place un collectif dénommé C25 afin de faire face, disent ils, aux injustices dont le pouvoir fait montre.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.