gaetane

Sénégal – présidentielle: Élimination de candidat, Ousmane Sonko pointe du doigt Macky Sall

Le leader de la Pastef/Les Patriotes, Ousmane Sonko, s’est prononcé sur l’actualité portant sur le rejet provisoire de la candidature de Karim Wade et Khalifa Sall par le Conseil Constitutionnel dans la nuit du dimanche 13 janvier 2019. A en croire son intervention ce lundi 14 janvier 2019, il s’agit tout simplement de la mauvaise foi du chef de l’Etat Macky Sall.

Le candidat à la présidentielle du février 2019 dont la candidature a été validée par le Conseil Constitutionnel le dimanche dernier, ne s’est pas abstenu de toucher des mots, l’actualité la plus brûlante de la scène politique sénégalaise. L’invalidation de la candidature du fils de l’ancien président Abdoulaye Wade, Karim Wade, et celle de l’ex-maire de Dakar Khalifa Sall est une tractation politique de la mouvance présidentielle pour écarter ses deux leaders de l’opposition.

« Il veux choisir ses adversaires. Après avoir œuvré pour mettre des battons dans les roues de Karim Wade et Khalifa Sall pour les empêcher de se présenter », a-t-il déclaré avant d’ajouter : « maintenant il (Macky Sall, Ndlr) veut s’attaquer à moi ».

Le candidat à la présidentielle Ousmane Sonko, a par ailleurs rassuré ses militants en ce qui concerne les « Fake news » dont il est victime. « D’ici la prochaine élection, je vous préviens, vous entendrez tout sur moi. Ils essaieront tout pour me salir, mais ils ne pourront rien contre moi, j’ai les mains propres », poursuit le leader de Pastef.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.