Remboursement des spoliés de ICC – Services: les déposants du Mono exigent la restitution des sous

Les populations spoliées de ICC-Services dans le département du Mono entendent battre le macadam ce jour et exiger à l’Etat de tenir sa parole en procédant au remboursement des personnes victimes de cette structure.

Le procès en cours devant la cour de répression des infractions économiques et du terrorisme pour faire toute la lumière sur ce scandale financier qui a éclaboussé le régime du changement ne semble pas rassurer les spoliés qui craignent pour le remboursement. Pour faire la veille et attirer l’attention des autorités du pays et les autorités judiciaires sur la nécessité de penser aux remboursement des spoliés, les déposants du département du Mono ont décidé de battre le macadam.

[su_heading size=”17″]A lire aussi: Bénin – Procès Icc-Services: l’ex DG de la structure fait de troublantes révélations à la barre [/su_heading]

Cette marche prévue pour ce Mercredi 9 Janvier 2019 est organisée selon les manifestants pour demander justice et susciter le remboursement des victimes de ces structures illégales de placement au terme du procès re-ouvert depuis le 17 Décembre 2018. Elle prendra pour point de départ le CEG1 de Lokossa pour atterrir à la préfecture de Lokossa. Pour les organisateurs de la marche, celle-ci n’est pas uniquement pour exiger le remboursement des fonds des déposants mais également pour remercier le chef de l’Etat qui, par souci d’aider les spoliés à entrer dans leur fonds a permis la réouverture du dossier dont l’issue entre temps était incertain. Ils souhaitent aussi que la justice dans ce dossier soit faite de façon impartiale.

Si cette marche parvenait à se tenir comme le souhaitent les initiateurs, cela fera certainement échos dans les autres départements ce qui provoquera des mouvements parallèles au procès en cours et dont l’objectif est de faire toute la lumière sur le dossier, situer les responsabilités, évaluer les fonds disponibles et étudier les possibilités de remboursement des populations spoliées.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus