RDC – présidentielle: Martin Fayulu « largement en tête », selon son directeur de campagne

Le candidat de l’opposition Martin Fayulu est « largement en tête » de l’élection présidentielle en République démocratique du Congo, a déclaré lundi son directeur de campagne Pierre Lumbi en affirmant s’appuyer sur « plus d’un tiers des bulletins de vote dépouillés ».

« Plus d’un tiers des bulletins de vote ont été dépouillés sur le plan national. Et les tendances sont sans appel: elles mettent le candidat de la coalition Lamuka, Martin Fayulu Madidi, largement en tête », a déclaré M. Lumbi lors d’un point de presse hier lundi et rapporté par AFP. Selon ce dernier, « la coalition Lamuka (« Reveille-toi ») « n’a aucune intention de se substituer » à la Commission électorale nationale indépendante (Céni) mais attend « la communication des résultats issus des urnes, sincères et conformes à la volonté du peuple congolais », a-t-il ajouté.

« Malgré les irrégularités d’hier (dimanche), malgré les entraves lors de notre campagne, ce qui s’est passé hier, c’était un véritable tsunami. Donc, malgré tout ça, la victoire appartient à Martin Fayulu », a insisté M. Lumbi en réponse à une question. 

Député peu connu avant la campagne, Martin Fayulu a le soutien de deux poids lourds de l’opposition anti-Kabila, l’ex-gouverneur du Katanga Moïse Katumbi et l’ex-chef de guerre et ancien vice-président Jean-Pierre Bemba. Il arrive en tête dans trois centres de vote visités par l’AFP à Goma (Zanner, les Volcans, Katenbere), devant le candidat du pouvoir, Emmanuel Ramazani Shadary, et l’autre opposant, Félix Tshisekedi. Selon la même source, M. Fayulu l’emporte également dans 29 des 30 bureaux de vote du centre Imara à Lubumbashi (sud), fief tout à la fois de son allié en exil Moïse Katumbi et du président Kabila.

M. Ramazani Shadary est en tête dans certains autres bureaux de Goma (est) et dans son fief du Maniema (centre), selon d’autres résultats partiels diffusés sur les réseaux sociaux. Le vainqueur de ces élections va succéder à Joseph Kabila qui a été contraint par la Constitution à ne pas se représenter après 18 ans de règne.

La Céni doit officiellement proclamer les résultats provisoires d’ici au dimanche 6 janvier, avant de très probables contentieux portés devant la Cour constitutionnelle.

[add_eventon_wv show_et_ft_img="yes" ux_val="4" event_order="DESC" ]

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. AccepterEn savoir plus