Accueil » RDC: Martin Fayulu rejette les résultats de la Cour et s’autoproclame président
A la Une Politique

RDC: Martin Fayulu rejette les résultats de la Cour et s’autoproclame président

Martin Fayulu © RFI

Après la confirmation par la cour constitutionnelle dimanche, de la victoire de Félix Tshisékédi à l’élection présidentielle de décembre 2018,  Martin Fayulu a immédiatement réagi en demandant à la population de s’opposer à la confirmation de Felix Tshisekedi comme président de la République .

« Je me considère désormais comme le seul président légitime de la République démocratique du Congo », a déclaré M. Fayulu juste après le rejet de son recours et la proclamation de la victoire de son adversaire par la Cour constitutionnelle. « Dès lors, je demande au peuple congolais de ne pas reconnaître tout individu qui se prévaudrait illégitimement de cette qualité, ni obéir aux ordres qui émaneraient de lui », a-t-il lancé, revendiquant la victoire avec 60% des voix.

« Je demande par ailleurs à l’ensemble de la communauté internationale de ne pas reconnaître un pouvoir qui n’a ni légitimité ni qualité légale pour représenter le peuple congolais », a-t-il ajouté.

M. Fayulu a appelé les Congolais à organiser « des manifestations pacifiques sur toute l’étendue du territoire national » pour protester contre la décision de la Cour constitutionnelle. « Ce n’est ni plus ni moins qu’un coup d’Etat constitutionnel car il porte à la magistrature suprême un non-élu », a-t-il insisté. « Par cet arrêt, la Cour constitutionnelle vient une fois de plus de confirmer qu’à l’instar de la Commission électorale, elle est au service d’un individu et d’un régime dictatorial qui ne respecte ni les lois de la République ni les règles les plus élémentaires de la démocratie et de la morale », a-t-il dit, visant le président sortant Joseph Kabila.

M. Fayulu accuse M. Tshisekedi d’être « totalement complice » d’un « putsch électoral » organisé par le président sortant Kabila. M. Tshisekedi devra cohabiter avec un Premier ministre issu de l’actuelle majorité pro-Kabila qui a largement remporté les élections législatives d’après les résultats de la Commission électorale.

Recours « imprécis et absurde »

Selon les résultats provisoires proclamés le 10 janvier par la Céni, M. Tshisekedi a devancé avec 38,5% des voix l’autre opposant Martin Fayulu (34,8%), très loin devant le candidat du pouvoir, Emmanuel Ramazani Shadary (23%). Le juge s’est montré souvent très sévère envers la requête de M. Fayulu. Il a ainsi jugé « imprécise et absurde » sa demande d’un recomptage des voix. Le juge a justifié l’annulation de l’élection dans deux régions (Beni-Butembo à l’Est et Yumbi à l’Ouest) comme des « cas de force majeure », alors que cette annulation était contestée par M. Fayulu. La Cour doit ensuite proclamer les résultats définitifs de l’élection présidentielle.

Une délégation de l’Union africaine (UA) avait demandé jeudi la « suspension » de la proclamation des résultats définitifs, parce qu’elle considère que ceux annoncés par la Commission électorale (Céni) sont entachés de « doutes sérieux ».

A Lire Aussi

Bénin: Rsf exige la libération du journaliste Casimir Kpédjo avant tout procès

Ouganda: la police disperse les partisans de Bobi Wine, candidat à la présidentielle

Modeste Dossou

Bénin – Impasse électorale: quel impact avec la saisie du parlement européen?

Robert Houngbo

Mali: le nouveau premier ministre est enfin connu

Modeste Dossou

Côte d’Ivoire: Simone Gbagbo fait mal à Man, l’euphorie à son comble

Modeste Dossou

Bénin: les dernières informations sur la garde à vue du journaliste Casimir Kpédjo

Cochimau S. HOUNGBADJI

3 commentaires

Valentin 20 janvier 2019 at 13 h 01 min

RDC: Martin Fayulu rejette les résultats de la Cour et s’autoproclame président:
« Je demande par ailleurs à l’ensemble de la communauté internationale de ne pas reconnaître un pouvoir qui n’a ni légitimité ni qualité légale pour représenter le peuple congolais »,
Une délégation de l’Union africaine (UA) avait demandé jeudi la « suspension » de la proclamation des résultats définitifs, parce qu’elle considère que ceux annoncés par la Commission électorale (Céni) sont entachés de « doutes sérieux ».
Nous pensons que cette decision est vraiment sage et poura aider a la resolution pacique de cette crise latente.
la proclamation du resultat par cette cour constitutionelle n’est qu’une provocation qui n’aventegerait nmon plus le pouvoir en place. que KABILA et ses amis pensent un peu a ce peuple mqui a longtemps souffert en suivant les conseils de L’;UA

Répondre
Valentin 20 janvier 2019 at 13 h 06 min

Il y va de l’interet de tous.
On sait comment ca commence mais on ne sait comment ca fini.
Que la raison soit placée avant toute decision qui menerait le pays dans un K.O. sans fondement alors que tout pourrait etre joué dans la paix et dans la cerenité

Répondre
Mongogna 21 janvier 2019 at 8 h 48 min

Mon chèr,la cpi ne sera pas loin pour toi, si L’UA valide et reconnait la victoire qui d’autre pourra rejetter?

Répondre

Laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et afin d’améliorer l’expérience de nos utilisateurs. En cliquant sur ”J’accepte”, vous acceptez l’utilisation des cookies. Vous pourrez toujours les désactiver ultérieurement. Si vous supprimez ou désactivez nos cookies, vous pourriez rencontrer des interruptions ou des problèmes d’accès au site." Accepter En Savoir Plus