Nigeria : plus de 800.000 emplois perdus suite au « shutdown » américain

L’administration américaine est paralysée depuis le samedi dernier. Cette situation qui fait suite à un bras de fer entre le président Donald Trump, dirigeant de la branche administrative du gouvernement et le congrès qui est la branche législative, vient de porter un grave préjudice au Nigeria.  

Les administrations fédérales ont commencé par subir les conséquences du « shutdown » qui est en vigueur actuellement aux USA. Cette situation loin d’arranger les affaires des USA, passent catégoriquement en désavantage pour les administrations qui sont sous sa tutelle, et qui ne se trouvent pas sur le sol américain. Il s’agit principalement des ambassades et des consulats américains. Le cas le plus en vue est celui du Nigeria qui a fermé récemment ses portes pour une durée indéterminée. 

Cette fermeture a contraint plus de 800.000 fonctionnaires nigérians de l’ambassade à se mettre en chômage technique. Pire, pour les services qui sont jugés essentiels par les dirigeants, certains employés ont été obligés à travailler sans être payés en retour. Pourtant, cette situation n’ébranle en rien la volonté farouche et la détermination des congressistes contre l’intégration de la réalisation du mur de la frontière mexicaine dans le budget fédéral. Quand bien même cette idée est une promesse de campagne de l’actuel président Donald Trump, il est clair qu’il doit s’en rendre compte maintenant que le projet ne peut aboutir et qu’il est temps de faire demi-tour. 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.