Malgré les menaces, Brigitte Macron se change les idées (photo)

La première dame française Brigitte Macron ne compte plus se cacher. Elle s’est adonnée jeudi 10 janvier 2019 à une sortie culturelle au côté d’un célèbre couple pour se changer les idées.

 Depuis bientôt deux mois, Brigitte Macron ne se laisse plus photographier à cause des polémiques et menaces qui pleuvent sur elle notamment avec l’avènement des gilets jaunes. «Il n’est pas né celui qui m’enfermera ! » avait prévenu en fin d’été 2017 Brigitte Macron, quand elle n’était pas encore victime des injures. Ainsi, fidèle à ses convictions, le 10 janvier 2019, Brigitte Macron s’est en effet rendue à l’Institut du Monde Arabe, dirigé par Jack Lang où elle a été accueillie par l’ex-ministre de l’Education et son épouse Monique dans l’édifice surplombant la Seine, dans le 5e arrondissement de Paris. Émue, l’épouse du président Macron a pris le temps d’admirer l’exposition Cités millénaires: voyage virtuel de Palmyre à Mossoul, une mise en scène immersive dans « des sites martyrs, défigurés par la folie ou la rapacité des hommes, ou menacés par leur négligence et par l’injure du temps. » rapporte le magazine gala. A l’occasion, Brigitte Macron était vêtue d’une paire de jeans, d’un grand pardessus et col roulé bleu marine. 

Brigitte Macron égale à elle même

On se rappelle que dans sa première interview accordée au magazine Elle, l’épouse d’Emmanuel Macron expliquait: «Il y a des contraintes, mais ce n’est pas un enfermement, même si pour sortir de l’Élysée, je dois me déplacer avec un ou deux officiers de sécurité. Je sors tous les jours du palais. Je me promène sans soucis et je prends plaisir à dialoguer avec les personnes que je rencontre. Avec un bonnet, des écouteurs et des lunettes, on peut aller au bout du monde ! J’ai pris le métro jusqu’à très récemment… Si on ne voit pas mes cheveux, je suis tranquille, si on les voit, c’est fichu ! J’adore rencontrer des gens». A l’en croire, si elle sent un jour que sa présence complique la gestion de son mari, elle s’effacera. «Si je sens un jour que ma présence est compliquée pour sa présidence, je m’effacerai. Je serai toujours à ses côtés évidemment, mais en retrait», déclarait-elle dans Elle, en 2017.
[add_eventon_wv show_et_ft_img="yes" ux_val="4" event_order="DESC" ]

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. AccepterEn savoir plus